Maggio 23, 2022

Laredazione.eu

Trova tutti gli ultimi articoli e guarda programmi TV, servizi e podcast relativi all'Italia

Un méga-tsunami au Chili a force les populations à rester éloignées des cotes pendant 1.000 ans !

Il ya 3.800 ans, un séisme de magnitudine 9,5 aurait engendré un mega-tsunami devastateur pour les côtes chiliennes. Le popolazioni preistoriche sono rifugiate serali nell’interno delle terre, conservando il ricordo di una catastrofe durante prima di 1.000 anni.

Cela vous interressera aussi


[EN VIDÉO] Kézako: i segreti della creazione degli tsunami
Les tsunami font partie des catastrophes naturelles les plus destructrices. Ces vagues pouvant atteindre une trentaine de mètres de hauteur viennent frapper les côtes avec une force que rien n’arrête. Unisciel et l’Université de Lille 1 nous dévoilent, avec le program Kézako, les secrets de la création de ce phénomène.

La côte ouest de l’Amérique du sud est, par sa situazione en limite de placche convergenti, sujette à un importante risque sisma. Chaque année, la subduction qui voit la plate océanique Nazca plonger sous la plate continentale sud-américaine est en effet responsable de nombreux séismes, dont Certains peuvent être très puissants. Le séisme le plus violent qu’ait connu l’histoire moderne a d’ailleurs été enregistré au large des côtes chiliennes nel 1960. D’une magnitudine stimata a Mw 9,5ce sisma an engendré une élévation du pianificatore océanique de six mètres par endroits, provoquant un violent tsunami. Des vagues de 10 a 12 mètres de haut ont ainsi déferlé sur les côtes du Chili, balayant tout sur leur passageet causant la mort de 3.000 a 6.000 personnes.

Una certezza per lo tsunami che è più forte per le popolazioni preistoriche vivant sur la cote

Oppure, ce contexte tectonique n’est pas récent et a notamment donné naissance alla catena delle Ande. Il est probable que de tels événements sismiques, d’amplitude plus ou moins similaire, se soient donc déjà produits par le passé. Une équipe de chercheurs apporte d’ailleurs les preuves qu’un méga-tsunami s’est abattu sur les côtes chiliennes il ya environ 3.800 ans. I risultati dello studio, publiée dans La scienza avanza. Una situazione pericolosa in caso di tsunami. Les scientifiques montrent d’ailleurs qu’à la suite de cet événement catastrophique, le popolazioni auraient déserté la côte pour s’installer à l’intérieur des terres. Cette situation aurait duré environ 1.000 ans, suggerant une transmission de l’histoire sur un très long terme d’une capacité de ricorrere importante.

READ  Francia, l'ultima volta nella classe europea di matematica?

Pour parvenir à ces conclusioni, les scientifiques ont effectué des fouilles géologiques et archéologiques nel deserto di Atacama. Les recherches géologiques se sont concentrées sur les dépôts sédimentaires laissés par lo tsunami. La data de coquille et de frammenti di carbone a permis de fixer cet événement aux alentours de l’an -1778. La localizzazione dei depositi ainsi que la modulazione numérique du tsunami ont permis d’estimer la grandezza du séisme à Mw 9,5. Celui-ci aurait généré une vague dévastatrice de 15 a 20 mètres de haut. Il est facile d’imaginer l’impact désastreux qu’a pu avoir ce tsunami sur les habitants de la côte. Des signes de distruzione ont d’ailleurs été observés sur plusieurs sites archéologiques de la côte.

La memoria della catastrofe s’est transmise durant près de 1.000 ans

Cet événement marque un tournant maggiore e l’organizzazione delle sociétés préhistoriques vivant dans cette région, avec notamment un déplacement massif vers l’intérieur des terres o les zones plus élevées. Le résultat le plus impressionnant est que ces popolazioni ne seraient pas retournées vivre sur la côte avant 1.000 ans. Cette osservazione montre que la mémoire du tsunami s’est transmise de génération en génération, sur près d’un millénaire. On osserva égallement qu’à terme, la réinstallation des populations s’est faite de manière bien plus prudente, avec un aménagement des sites résidentels plus loin de la côte ou sur les reliefs, au minimum à 20 mètres au-dessus du la niveau mer . Ce qui corrisponde étonnamment à la limite du tsunami survenu 1.000 ans plus tôt. Sous quelle form cette mémoire du Danger s’est-elle transmise ? Les scientifiques ne le savent pas. Il s’agit très Certainement d’une histoire orale, ces sociétés ne disposant alors pas encore d’un langage écrit.

READ  Dans une vidéo, le nouveau directeur de l'ARS de La Réunion se confie: "J'ai pris du ventre, je ne pouvais plus faire de vélo"

Cess résultats permette di comprendere l’evoluzione delle popolazioni nella regione del mondo e la capacità di adattamento e la resilienza di fronte a una catastrofe naturale di tipo. Ils devraient égallement permettre de mieux définir le risque auquel sont soumises les côtes chiliennes, aujourd’hui fortement peuplées.

Interessato par ce vous venez de lire ?