Agosto 15, 2022

Laredazione.eu

Trova tutti gli ultimi articoli e guarda programmi TV, servizi e podcast relativi all'Italia

Tensions en Ucraina: Joe Biden va inviato dalle troupes en Europe de l’Est

De son côté, le président ukrainien Volodymyr Zelensky a appélé vendredi les Occidentaux à ne pas semer la “panique” autour du risque d’une invasion russe de son pays, pendant que le président russe Vladimir Poutine et son Macron homoisnague de frança “nécessité d ‘une désescalade”.

“Je vais envoyer des troupes américaines en Europe de l’Est et dans les pays de l’Otan prochainement, pas beaucoup”, un annoncé vendridi le président américain, sans plus de précisions. Les Etats-Unis ont déjà place 8.500 militari in allerta per rinforzare l’Otan.

Le ministre américain de la Défense, Lloyd Austin, a estimé qu’avec plus de 100.000 soldats russes déployés aux frontières ukrainiennes, la Russie avait amasse des force suffisantes pour une invasion, mais il’ a souligné qu’un Russie n’était “pas ineluttabile”.

“Il reste du temps et du champ pour la diplomatie”, at-il ajouté.

A Londres, Boris Johnson s’est dit “déterminé à accélérer les effort diplomatiques et à renforcer la dissuasion pour éviter une effusion de sang en Europe”, selon une porte-parole de Downing Street vendredi soir. Le Premier ministre britannique doit s’entretenir dans les prochains jours avec Vladimir Poutine, avant un déplacement dans la région.

“Climat propice au dialog”

“La probabilité de l’attaque esiste, elle n’a pas disparu et elle n’a pas été moins grave en 2021”, mais “nous ne voyons pas d’escalade supérieure à celle qui esisteit” l’année dernière, a de son côté déclaré M. Zelensky, al corso di una conferenza stampa a Kiev.

“Nous n’avons pas besoin de cette panique”, at-il souligné, tout en appelant la Russie à “faire des pas pour prouver” qu’elle ne va pas passer à l’attaque.

READ  Dopo più di 40 dimissioni, Boris Johnson ha licenziato uno dei suoi ministri

“Le plus grand risque pour l’Ucraina” actuellement, c’est “la destabilisation de la situation à l’intérieur du pays”, at-il estimé.

Lors d’une conversazione avec le président français vendredi, M. Zelensky a appélé à “moltiplicatore des rencontres et négociations (…) pendant qu’un climat propice au dialog existe”, selon un communiqué de Kiev. “Tant que des effort diplomatiques se poursuivent, la probabilité d’une escalade baisse.”

La Russie dément elle tout projet d’invasion, più minacciata per l’espansione dell’Otan depuis 20 ans et par il sud occidentale in Ucraina.

Elle a donc lié la désescalade à la fin de la politique d’élargissement de l’Alliance atlantique, notamment à l’Ucraina, et au retour des déploiements militaires occidentaux aux frontières de 1997.

Les Etats-Unis et l’Otan ont formallement rejeté mercredi ces requestes.

“Les réponses des Etats-Unis et de l’Otan n’ont pas tenu compte des inquiétudes fondamentales de la Russie”, a relevé le Kremlin dans un comunicato consacré à l’entretien entre MM. Poutine et Macron, vendredi matin.

“Intenzione offensiva Aucune”

“Le président Poutine n’a exprimé aucune intenzioni offensive”, a noté la présidence française, ajoutant que les deux dirigeants sont convenus de la “nécessité d’une désescalade” et d’une poursuite du “dialogue”.

Les Européens et les Américains ont promis des sanzioni féroces et sans précédent en cas d’attaque contre l’Ucraina.

Ont été évoqués le gazoduc strategia Nord Stream 2 entre la Russie et l’Allemagne, o encore l’accès des Russes aux transaction en dollars, la monnaie reine dans les échanges internationaux.

Washington et l’Union européenne ont asserté vendredi dans une déclaration commune qu’ils travaillaient à la fourniture de “volumes supplémentaires de gaz naturel” destinés à l’Europe, afin de faire face à un éventuel contre ‘une ‘conouv russe de l’ Ucraina”.

READ  I paesi raggiungono finalmente un accordo su una dichiarazione finale rivista

Les Etats-Unis ont par ailleurs Saisi jeudi the Conseil de sécurité de l’ONU, reclamant une réunion lundi en raison de la “minaccia chiara” che fait peser à leurs yeux la Russie sur la “internationales papaixé”.

Sanzioni russe contro l’UE

De son côté, le ministre russe des Affaires étrangères, Sergueï Lavrov, an assuré que la Russie ne voulait “pas de guerre” et préférait la “voie de la diplomatie”.

Un haut responsable américain, sous couvert de l’anonymat, un “salué” ces déclarations. “Mais il faut que ce soit appuyé par des actes”, at-il souligné, insistente sul “retrait” des troupes russes de la frontière ukrainienne.

Les pays européens et les Etats-Unis doivent “faire très attention” à ne pas faire de concessions à la Russie ou offrir aux Russes “quelque Choose qu’ils n’avaient pas avant”, a estimé vendredi dans entreA FP la Première ministre estonienne Kaja Kallas. “La seule qui peut procéder à une désescalade est la Russie.”

Moscou avait prévenu qu’un rejet de ses richieste allait se traduire par des représailles d’ampleur, sans plus de précisions.

Vendredi soir, la diplomatie russe an annoncé interdire d’entrée en Russie des représentants des force de l’ordre, des organes législatifs et exécutifs de certis pays de l’UE qui sont “personnellement responsables de la propagation de la politique”.

Des députés russes en vue ont quant à eux proposé que la Russie reconnaisse l’indépendance des territoires séparatistes prorusses en Ukraine et qu’elle les arme.

Le Kremlin est déjà considerato come l’instigateur de ce conflitto dans l’est du territoire ukrainien, qui a été déclenché en 2014 peu après l’annexion russe de la Crimée ukrainienne et dens dé déclenché la Kievéré.

READ  Presidente 2022: le gesta insolite di Jean Lassalle al momento dell'elettore

–> Notre dossier sur le conflit ukrainien