Maggio 18, 2022

Laredazione.eu

Trova tutti gli ultimi articoli e guarda programmi TV, servizi e podcast relativi all'Italia

MotoGP Test Mandalika J2 Final : Luca Marini fait mordre la poussière à ses adversaires

La seconda giornata di prove effettuate durante la MotoGP sulla traccia di un mandato alla fine e nel paddock a un’été soulage d’y vivre un momento in un momento più en phase avec la réalité des Grands Prix. La veille, ce n’était pas vraiment le cas avec unae pista souillée par du sable, de la boue et parsemée de cailloux assassins pour les pilotes et les machine. “C’est peut-être la seule piste au monde où vous pouvez organizer un événement MXGP et MotoGP en même temps”, avait alors déclaré le directeur d’une équipe d’usine renomée. Est-ce pour ça qu’une KTM, marque qui a fait sa réputation dans ce milieu et au Dakar a trôné au sommet de la feuille des temps pendant des heures ce samedi ? Mais c’est finalement Luca Marini qui a fait mordre la poussière à ses adversaires.

La journée c’était ouverte dans une ambiance un peu plus détendue que celle de la veille, et qui s’était dégradée autant que l’état de la pista indonésienne. Il sentimental général était viene spiegato dal patron del team Honda LCR Lucio Cecchinello : « nous n’avons délibérément pas changé grand-chose sur la moto, nous voulions attendre de meilleures condition de piste », un expliqué l’Italien dans une intervista avec il giornalista MotoGP Simon Crafar. « Les condition se sont améliorées de manière assez significant vendredi soir et encore samedi matin. Les organisateurs ont égallement fait beaucoup d’efforts dans le nettoyage pendant la nuit. La pista ne cessa de s’améliorer et cela permet aux ingénieurs de faire avancer les travaux de test. En revanche, lorsque les condition de piste sont mauvaises, cela ne sert vraiment à rien de tester de nouvelles pièces ».

READ  Romelu Lukaku è stato coraggioso ma deve scusarsi con i compagni

Mandalica

Brad Binder ha scritto Luca Marini per distinguerlo da Mandalika

Cependant, d’après le paddock MotoGP, les condition de la pista ne sont que légèrement meilleures qu’à la fin de la journée d’hier. La ligne idéale est propre, mais dès que l’on s’en écarte, on se retrouver quasiment dans la terre. C’est par de telles condizioni que Luca Marino a fini cet exercice en tête avec un chrono de 1’31.289. Une performance à comparer avec le 1’32.466 signé par Pol Espargaro alle terme del premier jour in Indonesia. Lors du meeting du Championnat du monde Superbike a novembre 2021, Toprak Razgatlioglu un décroché la pole position in 1’32.877.

Marc Marquez vestito tandis que Maverick Vinales place à nouveau une Aprilia aux avant-postes, boutant Fabio Quartararo hors du trio de tête. Giovanna Mir ferme le top 5 tandis que Johann Zarco, Pol Espargarò, Jorge Martin, Bagnaia et Brad Legante ferment le top 10. La déception vient de Jack Miller. L’ufficiale Ducati au guidon convoité pour 2023 est seulement 20è. Enfin, il novellino Darryn Raccoglitore a terminé sa journée dans le gravier. Il chuté au virage 12.

Marina di Mandalika

MotoGP Test Mandalika J2 Finale : crono

Classe di credito: MotoGP.com