Luglio 6, 2022

Laredazione.eu

Trova tutti gli ultimi articoli e guarda programmi TV, servizi e podcast relativi all'Italia

Reduit à dix, l’Anversa emerge dans les arrêts de jeu face à Seraing

Le seul ma de la rencontre a été inscrit dans les arrêts de jeu de la rencontre par Gillaume Dietsch contre son camp. Avec ce résultat, les Anversois, deuxièmes, comptabilisent 53 unités et reviennent temporairement a settembre longueurs de l’Union Saint-Gilloise. Seraing resta avant-dernier avec 23 points et pourraient voir Zulte Waregem, 16e, prendre cinq points d’avance. La prima mi-temps était largement dominée par les Anversois qui se créaient trois possibilités en moins de dix minutes de jeu par l’entremise de Michel-Ange Balikwisha (2e) et Koji Miyoshi (5e et 9e). Malheureusement pour la matricule 1, il cuir passait à chaque fois de peu à côté o était bien sorti par Gillaume Dietsch.

Juste avant la demi-heure, Mbwana Samatta, seul au petit rectangle, manquait de peu d’ouvrir la marque pour l’Anversa. Sans un mauvais rebond du ballon au moment de conclure, le Tanzanien le propulsait au fond des filets.

Très peu presenta offensive, les Métallos opéraient en contre grazia a Georges Mikautadze, mais sans grand succès dans cette première période.

En face, Dietsch était encore mis à contributo par un nouvel envoi de Moyoshi qui forçait le portier à une belle détente (35e).

Le occasioni non sono mancate al debutto nel secondo periodo e il primo fatto marquant du deuxième acte intervenait dopo l’heure de jeu. Mbwana Samatta taclait durement Antoine Bernier et se voyait montrer la carte rouge par l’arbitre (63e). Ce dernier décidait de visionner les images et restait finalement sulla decisione di escludere l’attaquant du Great Old.

Les Métallos se montraient plus pressants, mais sans toutefois réussir à réellement inquiéter Jean Butez.

READ  La partenza di Nicholson assicura la salute finanziaria di Charleroi

Al minuto 83, Monsieur Denil se dirigeait à nouveau vers les écrans pour juger d’une éventuelle faute sur Mouandilmadji Marius dans le rectangle anversois. Convaincu que l’action était licite, l’arbitre n’indiqua pas le point de pénalty.

Dans les arrêts de jeu, sur un coup franc lointain pour l’Anversa, Dinis Almeida, esseulé dans il grand rettangolo, contrôlait avant de tenter sa chance du pied gauche. Le ballon était dévié une première fois avant de prendre la direction de Gillaume Dietsch, surpris, qui le déviait à son tour dans ses propres filets (90+2, 0-1).