Luglio 6, 2022

Laredazione.eu

Trova tutti gli ultimi articoli e guarda programmi TV, servizi e podcast relativi all'Italia

Boris Johnson si confronta con una nuova foto compromettente

La polizia n’a pas encore ouvert d’enquête.

Tempi di lezione: 2 min

le Premier ministre britannique, Boris Johnson, est une nouvelle fois imbarazzato per un premio fotografico lors d’une fête en plein confinamento. Selon les médias britanniques, elle est apparue sul sito web du tabloïd Lo specchio Alors que le leader conservatore in difficoltà devait s’adresser au Parlement.

La foto in questione montre le Premier ministre et desurs alors qu’ils prennent une collation et qu’ils debouchent une bouteille de mousseux. Selon le tabloïd, il s’agissait d’un « quiz de Noël » organisé le 15 dicembre 2020. A cette époque, des mesures sanitaires strictes s’appliquaient et les entreprises n’étaient pas autorisées des f’organiséere .

Cette publishing est un nouveau revers pour Boris Johnson, déjà sur un siège éjectable après plusieurs photos le montrant lui et son équipe en train d’enfreindre les règles alors que le pays était à l’arrêt. L’affaire a été battisée « partygate ».

Le scandale a déjà donné lieu à plusieurs enquêtes. La haute fonctionnaire Sue Gray an enquêté au nom du gouvernement et a récemment publié un rapport critique. Entre-temps, la polizia è in treno de déterminer si les règles sanitaires ont été enfreintes. Per conseguenza, Mme Gray n’a pas pu partager toutes ses découvertes.

L’affaire pourrait coûter son poste au Premier ministre. Plusieurs membres du parti ont dejà fait savoir qu’ils souhaitaient voter sur sa position au sein du parti conservateur. Si les députés démettent Boris Johnson delle sue funzioni di chef de parti, il devra égallement démissionner de son poste de Premier ministre. Un autre membre du parti pourrait alors prendre sa place.

Le Specchio Scrivete sulla polizia e non interrogate sul «quiz de Noël» révélé mercredi. Boris Johnson a été interrogagé à ce sujet au Parlement par l’opposition de gauche. « Cela ressemble remarquablement à l’une des fêtes de Noël dont le Premier ministre a insisté pour qu’elles n’aient pas lieu », un ricané le député travailliste Fabian Hamilton, citato da Sky News.

Le Premier ministre a qualifié ces critiques d’injustes. Il souligné que la réunion en question avait bien été signalée aux enquêteurs.

READ  L'ex colonnello russo ammette che la Russia è isolata: "Anche se odiamo ammetterlo, il mondo intero è contro di noi"