Agosto 12, 2022

Laredazione.eu

Trova tutti gli ultimi articoli e guarda programmi TV, servizi e podcast relativi all'Italia

Biden se dit “convaincu” que Poutine a décidé d’attaquer l’Ucraina

Il presidente americano Joe Biden se dit “convaincu” que il presidente russo Vladimir Poutine a deciso di attaccare l’Ucraina, at-il fait savoir vendridi au cours d’une conférence de presse. “Je suis convaincu qu’il a pris la décision. Nous avons des raisons de le penser. Nous pensons qu’ils prendront Kiev pour cible, une ville de 2,8 millioni d’innocents”, at-il ajouté. Joe Biden un égallement preciso s’attendre à une attaque russe contre l’Ucraina dans les prochains jours.

Pour le président américain, la Russie veut créer une “fausse justification” pour une guerre contro l’Ucraina. M. Biden an accusé Moscou de mener une campagne de désinformation, notamment en accusant Kiev de préparer une attaque contre la Russie, pour trouver un prétexte d’envahir son voisin.

“Il n’y a tout simplement pas de preuve pour corroborer ces assertions et cela échappe à toute logique de penser que les Ukrainiens choisiraient le moment où ils ont 150.000 soldats (russes) déployés à leurs ce chois litirès” dure depuis des années”, at-il note.

“Tous ces événements corrispondente à uno scénario que la Russie a utilisé dans le passé, qui est de créer une fausse justification d’agir contre l’Ucraina”, ajouté le président américain. “Si la Russie met ses plans à exécution, elle sera responsable d’une guerre catastrophique et inutile, qu’elle aura choisie”.

Malgré une situation de plus en plus tendue, “il n’est pas trop tard”, un lance Joe Biden à la Russie. Il presidente americano ha confermato lo chef della diplomazia americana Antony Blinken rencontrera son homologue russe Sergueï Lavrov jeudi en Europe afin de désamorcer la situazione.

READ  Il gesto eroico di Henry, che ha sacrificato il suo veicolo per salvare un guidatore che ha perso conoscenza e la cui macchina non si è fermata

Si la Russie envahit l’Ucraina d’ici là, elle aura “claqué la porte à la diplomatie”, at-il toutefois prévenu.

M. Biden s’est par ailleurs demandé s’il serait “sage” pour le président Volodymyr Zelensky de quitter l’Ucraina actuellement pour se rendre à une conférence internationale, en estimant que c’était à lui de prendre. cette dé

“Dans une quête d’issue diplomatique, cela pourrait ne pas être, cela pourrait être l’option la plus sage, mais la décision lui revient”, a déclaré M. Biden sans trancher clairement, alors que se. Zelensky se rende à la Conferenza sulla sicurezza di Monaco, qui rassemble jusqu’à dimanche de nombreux dirigeants internazionali.

“40% des force russes en position d’attaque”, selon un responsable du Pentagone

Plus de 40% des force russes massées aux frontières de l’Ucraina sont désormais en position d’attaque, an indiqué vendredi un responsable du Pentagone, notant que la phase de déstabilisation du pays menée par la Russie avait “commencé”. Les Etats-Unis, qui évalued à plus de 150.000 le nombre de soldats russes désormais déployés au nord, à l’est et au sud de l’Ucraina, ont observé des mouvements de troupes russes vers la frontiquére de résépondée, du ministère américain de la Défense richiede l’anonimato.

“40 à 50% sont en position d’attaque. Ils se sont déployés sur des point de rassemblement tactique au cours des dernières 48 heures”, at-il indiqué à quelques giornalisti.

Les points de rassemblement tactique sont des zones proches de la ligne de front où une unité militaire se rassemble avant de lancer une offensive.

Il responsabile e preciso di Moscou disposait vendridi de 125 battaillons de l’armée de terre a proximité des frontières ucraine, contre 60 en temps normal et 80 début février.

READ  Rodeo in Francia: sanzioni "tipiche" contro l'esercito (video)

La multiplication des heurts entre séparatistes prorusses et force ukrainiennes, les déclarations incendiaires des dirigeants prorusses et du Kremlin sur la situazione dans les régions russophones du Donbass et du Lougansk corrispondente à la “campagne de co déur” kra , selon ce responsabile.

Washington anticipa le settimane della Russia per provocare un incidente alla frontiera ucraina per giustificare un’invasione dell’Ucraina.

La Russie nie tout projet d’invasion mais réclame des garanties pour sa sécurité come il retrait de l’Otan d’Europe de l’Est, autant d’exiences rejetées par l’Occident.

Moscou, outre son soutien aux séparatistes armés, a déjà Annexé un territoire ukrainien, la Crimée en 2014.

Macron va s’entretenir dimanche avec Poutine: “Il faut éviter le pire”

Il presidente francese Emmanuel Macron va s’entretenir dimanche par téléphone avec son homologue russe Vladimir Poutine et samedi avec l’Ukrainien Volodymyr Zelensky pour tenter d'”éviter le pire” en Ukraine, a déclairé vend’Eredi so

Il presidente francese Emmanuel Macron va s’entretenir dimanche par téléphone avec son homologue russe Vladimir Poutine et samedi avec l’Ukrainien Volodymyr Zelensky, pour tenter “encore d’éviter le pire” en Ukraine, a dédiclas soiré vend.

IL faut “tout tenter, tout faire pour que le pire n’arrive pas”, a martelé la présidence française, en évoquant un “risque d’une invasion russe du territoire ukrainien sous le contrôle du gouvernement” de seulement et pas territoires séparatistes prorusses dans l’est de l’Ucraina.

“Nous pensons que nous avons toujours la possibilité de dissuader le président Poutine de procéder à l’attaque de l’Ukraine”, un relevé un conseiller d’Emmanuel Macron à l’issue d’un échange télestés phonique télestésique d’Emmanuel Macron de gouvernement des principaux pays occidentaux.

READ  Guerra in Ucraina: le lapsus malheureux di Joe Biden (video)

L’échange a réuni l’Américain Joe Biden, il canadese Justin Trudeau, Ursula von der Leyen (presidente della Commissione dell’UE), Charles Michel (presidente del Consiglio dell’UE), l’Italiano Mario Draghi, Jens Stoltenberg (chef de l’OTAN), l’Allemand Olaf Scholz, il Polonais Andrzej Duda, il Roumain Klaus Johannis, il Britannique Boris Johnson et Emmanuel Macron.

“Il faut tout tenter pour éviter une confronto qui sera déstabilisante pour la sécurité du continent européen, pour la Russie, pour les partenaires européens, nous mettra dans une autre configuration géostratégique si d’aventure Uvi pour la Rus”, ‘Elysee.

Les Occidentaux n’observent “pas de repli des force russes” stationnées aux portes de l’Ukraine, contrairement aux annonces formalées depuis plusieurs jours par la Russie, an encore insisté la présidence française.

La visite du président Poutine prévue samedi au Bélarus, voisin de l’Ukraine, où des manovres conjointes se poursuivent, relève “plutôt des signaux d’escalade que de désescalade”, at-elle ajouté.

La Francia n’a “pas de doute” que les cyberattaques frappant l’Ucraina “viennent de Russie”, at-elle égallement noté.