Maggio 21, 2022

Laredazione.eu

Trova tutti gli ultimi articoli e guarda programmi TV, servizi e podcast relativi all'Italia

una replica “continu et généralisé” de l’épidémie en Côte-d’Or et en Bourgogne-Franche-Comté

Une « amélioration significant liée aux effort collectifs qui permettront une nouvelle phase d’allègement des mesures le 14 mars ». C’est ce qu’indique l’Agence régionale de santé dans son point de situation hebdomadaire sur l’épidémie de Covid-19 en Bourgogne-Franche-Comté.

Comme le souligne l’ARS, la baisse de la circolazione du virus s’est confirmée ces sept derniers jours dans le département. Le taux d’incidence à l’échelle de la région est passé en dessous de 500 cas per 100 000 abitanti, l’une des condition pour que les restrizioni soient levées. En Côte-d’Or, ce n’est pas encore tout à fait ça, puisque le taux d’incidence est à 510 pour 100 000. Le Jura, la Nièvre, la Haute-Saône et le Territoire de Belfort ont aussi une incidenza elevazione del tropo.

Et malgré la bonne évolution des chiffres, le risque épidémique reste presente. «Le taux de positivité des test reste supérieur à 20%», notent les autorités sanitaires. Soit plus du double du seul d’alerte.

La carica dans les hôpitaux resta importante

L’épidémie è il bis presente negli ambienti: la regione accetterà di visitare 500 persone ospedaliere «en raison d’une form sévère de la maladie».

En Côte-d’Or, 224 personnes sont hospitalisées avec le Covid-19, dont 104 dont le motif principal d’hospitalisation est le coronavirus. Parmi ces personnes, 21 se trouvent en réanimation, dont 14 avec pour motif principal le Covid-19.

Depuis le début de l’épidémie, 5 967 personnes sont décédées à l’hôpital des suites du Covid-19 en Bourgogne-Franche-Comté, et 2 414 dans les établissements médico-sociaux.