Marzo 2, 2024

Laredazione.eu

Trova tutti gli ultimi articoli e guarda programmi TV, servizi e podcast relativi all'Italia

Un premier campus dédié au sport-santé a Dijon

Il gruppo familiare Partim ouvrira à Dijon, de la rentrée 2023, il premier de ses campus Weform. Basé à Nîmes, le spécialiste de l’immobilier, à la fois concepteur et promotore, investit 5 milioni di euro environ dans cette école, dédiée à la formation des professionnels du sport-santé. Au final, l’investissement pourrait être bien plus importante.

Aux 2.000 m2 consacrés aux entraînements et à la formazione, s’adjoindront in effetti un complesso residenziale di 137 studios, un ristorante, des espaces de coworking et plusieurs salles avec vestiaires. Soit un projet dont le montant pourrait atteindre 30 à 40 milioni di euro. « Nous desirenons d’accueillir 400 stagiaires chaque année, lorsque le rythme de croisière de l’établissement sera atteint », indique Julien Hilaire, dirigeant avec son père Rémi, de la foncière.

Sport pour tous

Géré par Global Training Formation, une école de training qualifiantes pour les métiers du sport, l’établissement sera ouvert à tous, futuri allenatori et éducateurs sportifs, sportifs professionnels o dilettanti, mais aussi Patients auxquels des activsé séités. « Notre stratégie repose en effet sur l’essor du sport sur prescrizione medica, en plein développement », ajoute Julien Hilaire. Pour Partim, ce ballon d’essai dans le domaine du sport n’est, en réalité, qu’un développement supplémentaire de la strategia di diversificazione entamée il ya quelques années.

Un concetto simile, mais dans le domaine de l’hôtellerie-restauration, in effetti è développé a Nantes con il gruppo Vatel, speciale dans la gestione per il settore dell’hôtellerie. Un secondo doit ouvrir ses portes a Strasburgo. D’autres doivent suivre, notamment au Havre, la encore sur le domaine du sport santé, o encore à Roubaix, cette fois dans le secteur du e-sport. Au total, Partimambine d’ouvrir 25 campus en France dans les prochaines années.

READ  Riscaldamento globale e disinformazione scientifica: Joe deja vu?