Maggio 22, 2022

Laredazione.eu

Trova tutti gli ultimi articoli e guarda programmi TV, servizi e podcast relativi all'Italia

Tensioni in Ucraina: les États-Unis vont déployer 3.000 militari in Europa dell’Est

Il presidente Joe Biden, un annonce déployer des renforts militaires en Europe de l’Est en soutien aux force de l’Otan. Les médias américains avancent le chiffre de 3.000 soldats.

Tempi di lezione: 2 min

lIl presidente americano Joe Biden è il preside dei rinforzi militari in Europa dell’Est en soutien aux force de l’Otan, an indiqué mercredi un haut responsable de l’administration américaine, les médias amérecanle de l’Otan 3.

«Selon les instruction du president et conformément aux recommandations du ministre [de la Défense Lloyd] Austin, le ministère va repositionner plus à l’Est Certaines Unités Stationnées en Europe », an indiqué ce haut responsable americain, sans citer de chiffres.

« Ces force ne combattront pas en Ukraine », at-il souligné. « Ces mouvements ne sont pas permanents, ils répondent aux circonstances actuelles. »

Un millier de ces soldats seront redéployés d’Allemagne vers la Roumanie, et 2.000 autres seront envoyés de la grande base americana di Fort Bragg, en Caroline du Nord, vers l’Allemagne et la Pologne, selon les médias américains.

Remise en contesto

Il Cremlino è stato accusato per gli occidentali che hanno abbandonato un’invasione dell’Ucraina, indicando quelque 100.000 militari russi schierati in una serie di sementi alla frontiera del figlio filo-occidentale.

La Russie dément, affermante vouloir seulement garantir sa sécurité. Mais elle estime qu’une désescalade de cette crise n’est possible qu’en significant la fin de la politique d’élargissement de l’Otan et un retrait d’Europe de l’Est de ses militaires.

Hasard ou non, la Russie avait fait la guerre à la Géorgie, autre ex-république soviétique pro-occidentale, lors des précédents JO de Pékin, durant l’été 2008.

Les Etats-Unis et leurs alliés ont rejeté les exigences russes, mais Washington una proposta di lavoro sulle misure di fiducia in materia militare e di sécurité.

Mardi, Vladimir Poutine un accusé les Américains d’ignorer les préoccupations sécuritaires de Moscou. Mais il a égallement dit espérer « una soluzione ».

Pour les Occidentaux, la Russie minace la sécurité de l’Europe, d’autant qu’elle a déjà Annexé une partie du territoire Ukraineien, la Crimée, en 2014 et soutient depuis des force séparatists armées pro-russes.

Washington juge donc qu’une désescalade passe par un ritorno dans leurs casernes des unités russes campant aux portes de l’Ucraina.

Malgré des échanges au vetriolo, Russes et Américains continuano le discussioni.

READ  Une manifestante contre la guerre en Ukraine interrompt la principale chaîne d'informations russe (vidéo)