Dicembre 7, 2022

Laredazione.eu

Trova tutti gli ultimi articoli e guarda programmi TV, servizi e podcast relativi all'Italia

Sucre, Netflix, cartes bancaires… commenta le sanzioni che colpiscono il quotidiano dei russi

I premiers effets concrets des sanzioni occidentalis et de la répression se font sentir dans le quotidien des Russes.

Pour le sucre, qui connaît par ailleurs une inflation spectaculaire, des rationnements par personne ont été imposés dans les commerces.

Una parte della popolazione, traumatizzato par les pénuries des années 1990, cherche à faire des disposizioni de ce produit couramment utilisé pour conserver determinati alimenti, tout comme les graines de sarrasin, souvent cuisinées en bouillie, la tempul de gretchka fame » crisi.

Les autorités ont voulu rassurer, démentant tout manque de ces produits, quelques jours après avoir érigé des limits à l’exportation.

Le Kremlin a parlé de réaction «émotionnelle» des consommateurs qui font des stock.

Carta d’ufficio

Autre produit basique dont le prix a explosé et qui a disparu de certes rayonnages : le papier de bureau.

Dans les médias locaux, des images d’étagères vides se multiplient, et les prix rapportés pour cet incontournable ont double, triple, voire beaucoup plus lors de reventes sur internet.

Certe produzioni su sospensioni, à l’instar de celle de SvetoCopy dans la région de Saint-Pétersbourg (nord-ouest).

Cela est dû à une pénurie de clorato di sodio, prodotto utilizzato per blanchir le papier et importé en grande majorité.

Le ministère du Commerce a asserté lundi que la situazione allait bientôt «se stabilizzatore».

Viaggio

Depuis des années, una classe moyenne habituée aux voyages en Europe et ailleurs avait émergé. C’en est désormais fini, en raison de sanzioni sans précédent de la parte delle autorités occidentalis fermant leurs espaces aériens aux avions, mais aussi de la part des assicuraurs o encore des buildeurs qui ont suspendu de la pivéces.

READ  Stati Uniti: Trump, querelato per diffamazione da una donna che lo accusa di stupro, ha testimoniato

Depuis la Russie, les vols internationaux se comptent désormais sur les doigts d’une main. Les vols domestiques pourraient eux, à terme, basculer en grande party sur des avions russes, notamment le Superjet, dont les débuts ont été entachés par des accidents. Dans l’ensemble, la sécurité aérienne pourrait pâtir des sanzioni.

Sur les réseaux sociaux, les Russes multipliaient les blagues sur leurs futures vacances à domicile ou en Asie centrale. Mais l’arrière-goût est amer : cela rappelle, encore, l’Union soviétique et ses voyages impossibilis, mais aussi les fréquents accidents d’avion de la Russie des années 1990, avant que la sécurité les ‘les anére s 2000 .

Devises, Cartes Bancaires

Avec la sospensione delle operazioni di Visa e Mastercard per i conti russi, i russi e le vacanze all’estero, non sono mai stati ayant fui les répressions à domicilio, se sont retrouvés coupés de leur argent. ApplePay a lui aussi cessé de fonctionner in Russia.

Conséquence immédiate, les Russes ne peuvent plus acheter d’applications payantes, de jeux ou autres biens numériques.

Cette mesure empêche aussi d’avoir accès à des services tels que Netflix, qui a suspendu ses activités en Russie, les paiements ne passant plus.

En Russie, de stricts contrôles des capitaux ont par ailleurs été mis en place, pour ce qui est du retrait ou de l’achat de devises étrangères mais aussi pour sortir ces dernières du pays.

Réseaux sociaux

Un rideau de fer numérique tombé sur le pays. La Russie a bloqué Facebook sur son territoire, en représailles à la décision du groupe californien d’interdire des médias proches du pouvoir (dont la chaîne RT et le site Sputnik) in Europa.

READ  L'imbarazzante disposizione del nuovo ministro francese per la trasformazione ambientale

L’accès à Twitter è lui très fortement restreint en Russie pour des raisons similiires.

Pareil pour Instagram, réseau social adoré des Russes, férus de selfies et de session photos en tutto il genere, mais aussi une plateforme vitale pour les PME, qui s’en servaient souvent comme de leur unique page internet.