Luglio 6, 2022

Laredazione.eu

Trova tutti gli ultimi articoli e guarda programmi TV, servizi e podcast relativi all'Italia

Stromae sur Bel RTL à propos de son retour: “Ça ne se passe plus dans les mêmes condition qu’à l’époque”

Stromae est de ritorno. En musique avec les deux singles annonciateurs de Moltitudine, son troisième album à venir le 4 mars. Et en promo égallement, même si c’est à dose homéopathique. Una prestazione lors du Stasera spettacolo de Jimmy Fallon aux États-Unis, une autre, qui a fait couler beaucoup d’encre, lors du JT de 20 heures de TF1. Ce fine settimana, il s’est auto produit sur le plateau de l’émission Gaatdoor aux Pays-Bas. Et chez nous, l’accordo di interviste alla radio à Tipik et à Bel RTL ce lundi 31 janvier. Quelques poignes de seconde per la prima, quelques poignés supplementaires sur la seconde, au micro di Thomas de Bergeyck.

Quoi de neuf sous le soleil? Pas grand-chose, avouons-le. Le Maestro est revenu sur sa prestation lors du 20 heures de TF1. L’épingle que sa presence a entraîné un débat sur le journalisme et la problématique de l’objectivité. “Un artiste qui vient faire la promozione de son album et de son morceau, je trouve que ça ne mérite pas autant de questionnements. J’aurais été un politicien, j’aurais pu comprendre. […] Les question qu’Anne-Claire Coudray m’a posées, je ne les connaissais pas (à l’avance).”

Ces interviste ont été accordées dans le cadre de la semaine de la musique belge, une marque de fabrique à laquelle il tient beaucoup. “Sur ma carte d’identité, il est marqué que je suis belge et je fais bien de la musique belge. Ma société est aussi belge.” Et s’il est difficile de définir ce qu’on entend par “musique belge”, confesse-t-il, il cite une caractéristique : l’absence de chauvinisme. “Au riguardo della Francia, degli Stati Uniti e della Grande Bretagna, su n’est pas ultra-chauvins. Ça nous définit bien”.

READ  Meghan Markle ha continuato e l'ha firmata dopo il suo recente insulto a Elisabetta II

En détaillant le program qui attend prochainement Stromae rien qu’en Belgique, savoir 2 festivals cet été et 7 concerts au Palais 12 de Bruxelles, Thomas de Bergeyck lui lance : “Je me dis que vous êtes guéri, prêt à repartir au combat”. Le chanteur opine mais preciso que le rythme n’est plus le même que celui qui était de mise avec la sortie de Carrée Racine et la longue et folle tournée qui a suivi la sortie de l’album. “J’ai la chance d’avoir une équipe en or, des gens qui me protègent et prenne soin de moi. J’ai vraiment de la chance. (Ça) ne se passe plus dans les mmes condition qu’à l’époque, ça c’est sûr”, explique il cantore.

Quant à la couleur de l’album à venir, Stromae a répété ce qu’il avait dit sur TF1 : il sera ultra-varié, avec des sonorités empruntées à l’Afrique, à l’Amérique latine, au hip la Chine -hop america, ecc. “Quant aux thématiques, vous me connaissez un peu, at-il confié sur Bel RTL. Je ne suis pas le plus joyeux des auteurs. J’aborde des sujets un peu compliqués, mais pas seulement. Il ya un titolo qui s’appelle ‘Bonne journée’ dans lequel j’explique comment se déroule une bonne journée. Il est vrai que ma musique est toujours plus entraînante, accompagnée de textes un peu plus sombres. Je n’ai pas complètement change.