Agosto 10, 2022

Laredazione.eu

Trova tutti gli ultimi articoli e guarda programmi TV, servizi e podcast relativi all'Italia

Santé: peu d’interêt pour un retour dans le réseau public

Gli incitatifs pour le person de santé à revenir dans le système pour prêter main-forte ne semblent pas convaincre tout le monde.

• Lire australiane: Manifestation pour une prime aux ouvriers du système de santé

• Lire australiane: Les infirmières pourront faire jusqu’à 120 000$ par année

«Non, ce n’est pas le côté monétaire dont moi et mes collègues, su un besoin; c’est une qualité de vie», menziona Jessica Hamel qui a quitté le réseau public en 2018 après 17 ans.

Le gouvernement a beau lui offrir plus d’argent pour qu’elle revienne, elle ne le fera pas.

«12 000 dollari, honnêtement, pour recommencer à faire du TSO [temps supplémentaire obligatoire]me retrouver de nuit… et savoir que je begin à minuit et je ne sais pas à quelle heure je vais sortir… non», spiega l’infirmière.

Avec le privé, elle a obtenu un contrat d’un an à temps complet aux urgences de l’hôpital de Saint-Eustache, et reçoit autant qu’avant. Seul handicap: elle n’a pas de fonds de pensione.

«J’ai eu des remplacements de jour qui m’ont été coupés, puis ils m’ont demandé d’être de soir ou de nuit», souligne-t-elle.

Celle qui dirige l’agence qui l’embauche n’a vu aucune de ses 300 infirmières retourner au public depuis septembre dernier.

«Même qu’on a plutôt vu l’inverse. On a vu une recrudescence de demands d’emploi de la part des infirmières», explique la présidente u groupe Serenis, Léonie Côté-Martin.

Voyez le reportage complet dans la vidéo ci-dessus.