Maggio 16, 2022

Laredazione.eu

Trova tutti gli ultimi articoli e guarda programmi TV, servizi e podcast relativi all'Italia

Naufrage du Titanic : qu’est-ce que la “brume de fée”, ce mirage qui explique le drame 110 ans après ?

l’essenziale
Météo France a mené une enquête pour les 110 ans du naufrage du Titanic et pourrait avoir trouvé une explication à cette tragédie qui a coûté la vie à plus de 1500 personnes.

L’explication du naufrage du Titanic at-elle enfin été trouvée ? Un documentario di lavoro de Météo France basé sur des archives et différents travaux scientifiques publiés depuis éclaire alcune zone d’ombre de cette tragica qui s’est déroulée le 14 avril 1912, il ya esattoment 112 ans.

Et la prima conclusione de cette recherche c’est que contrairement à ce qu’il est souvent dit, il n’y avait pas brouillard autour du Titanic au moment de la collision avec un iceberg. Mais les cartes météo étudiées par l’équipe de Météo France l’assurent : la nuit du drame il y avait un anticyclone centré sur la zone du naufrage et il n’y avait pas de vague, ni de brume, ni de vent. Il problema di visibilità per il rilevamento di icebergs de plusieurs dizaines de mètres de haut n’était donc pas dû aux condition météorologiques.

Le mirage “fata bromosa”, o “brume de fée”

Si ce n’est pas la météo, l’étude avance une autre hypothèse : l’équipage a pu être victime d’un effet d’optique lié aux températures. La “fata bromosa”, ou “brume de fée” est un phénomène de mirage qui peut intervenir dans cette zone de l’Atlantique, explique Marie-Hélène Pépin, responsabile del servizio di documentazione scientifica e tecnica di Météo-France Info Francia. L’eau très froide in prossimità di un iceberg rencontre un air plus chaud juste au-dessus de la surface. Ce choc de température peut créer une bande de flou qui empêche une bonne vision de l’horizon.

READ  Previsioni del tempo: IRM emette un avviso giallo

Comme le rapporte France Info, l’explication scientifique repose dans le fait que la lumière dévie sa course lors du changement de température. Ce qui entraîne une vision troublée chez l’humain. Et les archives étudiées par Météo France montrent que toutes les condition étaient réunies pour que cette “brume de fée” intervienne la nuit du naufrage.

Vitesse eccessivo e froideur de l’hiver

Si l’illusion d’optique a pu être une circonstance aggravante, d’autres raisons ont causé le naufrage du Titanic. Les erreurs humaines avaient déjà été mises en avant lors de différentes enquêtes, notamment celle de la vitesse trop eccessivo à laquelle allait le navire. D’autre part, comme l’indique nos confrères, les températures de cet hiver 1912 étaient particulièrement fraîches et il n’était prévu que le Titanic ne croise d’icebergs. Oppure, cette nuit-là, sur les lieux, les secours avaient compté plus d’une vingtaine d’icebergs de plus de 60 mètres de haut.