Luglio 6, 2022

Laredazione.eu

Trova tutti gli ultimi articoli e guarda programmi TV, servizi e podcast relativi all'Italia

les opérations de secours sur le terrain se sont encore intensificatiées dans la soirée


Le drame qui touche Rayan, un garçonnet de cinq ans bloqué dans un puits profond depuis plus de 48 heures, tient le royaume en haleine, chacun espérant un prochain dénouement heureux.

Les opérations de secours sur le terrain se sont encore intensificatiées dans la soirée autour du puits, a consstaté l’AFP. Une équipe de topographes est désormais mobilisée et les pelleteuses continuent de déblaer laborieusement la voie, ayant atteint plus de 24 mètres — sur une profondeur de plus de 30 m — en fin d’après-midis’Aétés FP autorités locali.

Le petit garçon, Rayan, est tombé accidentellement mardi dans le puits asséché de 32 mètres de profondeur, étroit et difficile d’accès, creusé près de la résidence familiale dans un village non loin de la redité Ber dan Chen (nord du Maroc).

« Je n’ai pas pu fermer l’œil de la nuit »

« Dans un momento di disattenzione, le petit est tombé dans le puits que je réparais. Je n’ai pas pu fermer l’œil de la nuit », un témoigné le père de Rayan auprès du site d’information Le360.

Les secours ont pu acheminer « de l’eau et de l’oxygène par des tube à Rayan », un précisé l’agence de presse MAP.

« Le sauvetage de l’enfant s’approche (…). Nos cœurs sont avec la famille et on prie Dieu pour qu’il retrouve ses proches au plus vite », a souhaité le porte-parole du gouvernement, Mustapha Baitas, à l’issue du conseil hebdomadaire du gouvernement.

Mobilisées depuis plus de 48 heures, les équipes de secours, n’ont pas pu discendere directement dans le puits car «son diamètre ne dépasse pas 45 centimètres», un déclaré Abdelhabi Temrani, responsabile de l’vision à pubété de épubélique Al Oula.

Les secouristes ont égallement pensé « à élargir le diamètre du puits mais ce n’était pas possible à cause de la nature de la terre qui pouvait conduire à un éboulement », un détaillé de son côté de.

Seule solution : creuser autour du puits pour sauver l’enfant dont la survie a suscité énormément de sympathie et de solidarité sur les réseaux sociaux, jusqu’en Algérie voisine et pourtant rivale.

Hakimi le Marocain et Mahrez l’Algérien

Les directs de plusieurs médias marocains sont suivis minute par minute par des centaines de milliers d’internautes, suspendus au sort de l’enfant.

L’hashtag #sauvezrayan (en arabe) figurait d’ailleurs toujours parmi les principali tendenze di Twitter au Maroc en milieu de soirée.

L’international marocain et vedette du PSG Achraf Hakimi a repartage sur Instagram une illustration, accompagnée de due emojis : le cœur brisé et les mains jointes de la prière. L’Algérien Riyad Mahrez, star del Manchester City, non ha passato il tempo, partecipe su Facebook e una foto di Rayan double du hashtagh #Stay Strong (Reste Fort).

L’émotion est telle que les habitants de la région ont afflué «en grand nombre» sur les lieux du drame — assis patiemment autour du puits — mais entravant parfois le labeur des équipes de secours.

« Les secouristes travaillent dans des condition très difficiles. On appelle les citoyens à les laisser travailler pour sauver cet enfant», esorta M. Baitas.

Le autorità per la mobilitazione di un elicottero sanitario della gendarmeria in cui sono tenuti pret à vacuer Rayan verso un ospedale proche en cas de sauvetage, un rapporto con la televisione pubblica 2M su Twitter.

READ  La Russie annonce avoir testé, avec succès, un missile intercontinental: "Une arme unique"