Maggio 18, 2022

Laredazione.eu

Trova tutti gli ultimi articoli e guarda programmi TV, servizi e podcast relativi all'Italia

Le briques de la vie peuvent se ex dans l’espace

Cela vous interressera aussi


[EN VIDÉO] Quels phénomènes sont à l’origine de la vie ?
Dal 1871, Charles Darwin avait imaginé que la vie terrestre aurait pu naître “dans une petite mare”, à partir de composés chimiques divers qui se seraient combinés pour ex molécules complexes. Un autre courant de pensée — la panspermie — a fait venir la vie de l’espace. Aujourd’hui, la domanda n’est pas résolue mais les scientifiques penchent du côté de Darwin avec une chimie prebiotique.

le proteine sont à la base de la vie. Des macromolécules composées d’un enchaînement de peptidi… Aujourd’hui, des checheurs de l’Institut Max Planck (Allemagne) montrent comment ces peptidi peuvent apparaître à la surface glacée de poussières interstellaires. À partir d’une nouvelle form de chimique di reazione. De quoi renforcer l’idée que les premières briques de la vie ont émergé dans l’espace.

Les chercheurs avancent que la couche de glace qui se forme naturellement autour des grains de poussière qui inondent le ambiente interstellare gioisci in un ruolo. Car elle constitue come un « laboratorio de chimie cosmique »un sostrato su lequel des molecole peuvent s’accumuler et se rapprocher suffisamment les unes des autres. Jusqu’à ce que des reazioni chimiques se produisent.

Pour comprendre à quel point les molécules qui se forment ainsi peuvent devenir complexes, les chercheurs ont d’abord mis au point, il ya presque dix ans maintenant, una tecnica di produzione d’atomi de carbonio (C) al basso energia adattati alle esperienze a basse temperature. « Ces atomis de carbone sont étonnamment reali. Ils agissent comme une sorte de “collezione molecolare” et trasformante ainsi des sostanze organiche e sostanze organiche »commenta Serge Krasnokutski, astronomoDan un comunicato dell’Istituto Max Planck.

READ  La perseveranza rotola sulle rocce ignee e scopre la materia organica

De la glicina peptidi ausiliari

Avec l’appui de calculs théoriques, son équipe avait déjà montré, en 2020, que la glicina — ioammina acida le plus simple, mais qui joue un ruolo importante per la vie sur Terre — pouvait se ex sur des grains de poussières interstellaires. Alors pourquoi ne pas immaginare que des acides aminés puissent aussi ex des molécules plus complexes encore ? Des peptidi, per esempio.

Peut-être parce que le processus n’est pass si simple. Pour que la polymerisation se fasse, pour qu’une chaîne d’acides aminés se forme, il faut libérer lesdits acides aminés de leurs molécules d’eau. Cela demande de l’énergie et donc, une température supérieure à celle des grains de poussière que l’on trouve dans le milieu interstellaire.

Pourtant, des calculs de chimie quantique semblent montrer que, dans les condition qui esistenti dans ces environnements, la réaction qui transforme le monossido di carbonio (CO), le carbone (C) et l’ammoniaca (NH3) en un précurseur de la glycine — de la glycine à laquelle il ne manque qu’une molécule d’eau (H)2O) — se produit spontaneamente grazia à l’effetto tunnel. Pour vérifier ensuite que cette form de glycine pourrait finalement ex des peptides — sans avoir à perdre une eau… qu’elle n’avait pas acquise –, il a ensuite fallu recourir à l’expérience dans une chambre à ultrae.

De la teoria à l’esperienza

Sur un disque de bromure de potassio d’un diamètre de 2,5 centimètres et de 2 millimètres d’épaisseur, les chercheurs ont déposé du monoxyde de carbone, du carbone et l’ammoniac. Une couche d’à peine quelques dizaines de molécules. Ils ont refroidi le tout à environ 10 kelvin. À l’aide d’un spettrografo infrarouge, non osserva la formazione del precursore della glicina attendu.

READ  Ricercatori lungo il percorso verso il qubit quantistico "perfetto".

Les chercheurs ont ensuite réchauffé le tout. À ambiente 110 kelvin, la spettroscopia infrarosso montre des signes révélateurs de la presence d’un type de liaison chimique qui maintient les acides amminés entre eux aussi bien dans les courtes chaînes moléculaires des pepts que dans les chaînes plus longues des proteines. De retour dans le milieu interstellaire, un tel réchauffement pourrait se produire lorsqu’une étoile iniziare come prima. Ou lorsque les poussières tombent sur la surface d’une planète, à dos de comete, par esempio.

Ce nouveau scenario di formazione des première molecules de la vie proposta per i chercheurs de l’Institut Max Planck riposo donc uniquement sur des specie atomiques et moléculaires extrêmement abondantes dans le milieu interstellaire. Il necessite plus d’apport en énergie. Rimanete désormais à vérifier expérimentalement que d’autres peptidi que ceux simplement à base de glycine peuvent ainsi voir le jour.

Interessato par ce vous venez de lire ?