Maggio 18, 2022

Laredazione.eu

Trova tutti gli ultimi articoli e guarda programmi TV, servizi e podcast relativi all'Italia

Dans une vidéo, le nouveau directeur de l’ARS de La Réunion se confie: “J’ai pris du ventre, je ne pouvais plus faire de vélo”

Ancien director général du CHU de Pointe-à-Pitre in Guadalupa, Gérard Cotellon succédera a Martine Ladoucette à la tête de l’ARS ce lundi 11 aprile. Il se confie sur les possibles raisons qui l’ont poussé à quitter la Guadalupa.

Succédant à Martine Ladoucette ce lundi 11 aprile à la tête de l’ARS de La Réunion, Gérard Cotellon, antico direttore generale del CHU di Pointe-à-Pitre in Guadalupa, donne les raisons pour lesquelles il quitte l’île caribéenne.

Gérard Cotellon et son adjoint Cédric Zolezzi ont été agressés après avoir été séquestrés dans leurs bureaux du CHU de la Guadalupe le mardi 4 gennaio dernier par des manifestants étant contre l’obligation. vaccinal Ils ont alors subit des coups et des injures.

“Je suis toujours accompagné par des policiers du raid”

C’est sur le groupe Facebook Whatsapp Local Antillais que le future directeur de l’ARS Réunion s’exprime dans une video sur les possibles raisons qui l’ont poussé à quitter la Guadalupa: “Ne plus pouvoir faire de vélo le dimanche c’est peut-être l’une des raisons pour laquelle je souhaitais quitter la Guadalupe. Dans mes déplacements je suis accompagné par les policiers du raid et il y en et a deuxélo qui qui avaient demandé au patron de pouvoir m’accompagner mais le patron a dit que c’est trop Dangereux. Du coup depuis novembre j’ai pris du ventre parce que je ne fais plus de vélo.”

L’ancien director général de CHU rajoute: “Les Chooses se sont accélérées en fin de semaine. J’avais fait savoir au cabinet du Ministre de La Santé que j’attendais qu’ils me fassent des propositions parce que cette protection rapprochée, policière, le fait de sequé poué ‘avec le raid ne serait-ce que pour quitter mon bureau et aller dans l’hôpital, avoir une garde 24h/24 chez moi, tout ça faisait comme si j’étais assigné à résidence. Un mois va’, deux mois c est supportable mais 7 mois je n’en pouvais plus”.

Pour rappel, Gérard Cotellon et son adjoint Cédric Zolezzi ont été agressés après avoir été séquestrés dans leurs bureaux du CHU de la Guadalupe le mardi 4 janvier dernier par des manifestants étant contre lcinobe. Ils ont alors subit des coups et des injures.

READ  Il Barcellona è pericoloso per la salute?