Agosto 12, 2022

Laredazione.eu

Trova tutti gli ultimi articoli e guarda programmi TV, servizi e podcast relativi all'Italia

Covid: l’Allemagne si confronta con una “critica della situazione”

“Je lis souvent que le variant Omicron est un variant moins virulent. Ce n’est que partiellement vrai”, a mis en garde lors d’une conférence de presse Karl Lauterbach, soulignant que 249 personnes étaient encore décédées jeudi du Covid-19.

“L’Allemagne se trouve dans une situation critique”, un curriculum le ministre, qui craint en particulier l’engorgement des services de soins intensifs et la multiplication de cas de Covid long.

“La situation est obiettivi bien pire que l’ambiance générale”, a déploré M. Lauterbach, rilevante que “l’état d’esprit de la popolazione et d’une partie du paysage politique est que nous aurions maîtrisé la pandémie”.

“Nous ne pouvons pas nous satisfaire d’une situation où 200 à 250 personnes meurent chaque jour”, avec le risque que le bilan s’aggrave encore dans les prochaines semaines, at-il assené.

L’Allemagne, qui prévoit d’assouplir nombre de restrizioni à partir du 20 mars, an enregistré vendredi plus de 250.000 nouveaux cas de Covid-19 et le taux d’incidence sur sept jours dépasse les 1.400.

“Le nombre de cas et l’incidence augmentent à nouveau (…). Dans de nombreux districts, l’incidence est toujours supérieure à 2.000, voire à 2.500”, abondé Lothar Wieler, direttore dell’istituto di vela sanitaria Robert Koch.

La situazione se dégrade en particulier à cause de la propagation du sous-variant BA.2, particulièrement contagieux, qui représente actuellement en Allemagne environ 38% des nouvelles diseases, selon M. Wieler.

Malgré les restrizioni actuelles et le port du masque obligatoire, “sans une vaccination obligatoire générale, nous ne pourrons pas maîtriser la pandémie à l’automne”, un souligné M. Lauterbach.

READ  Emmanuel Andre risponde: "Il costo sanitario del loro rifiuto non può essere imposto al resto della società".

Promis par Olaf Scholz pour fin 2021, le vote de cette loi devrait intervenir début avril au Parlement.

L’obbligo vaccinale resta controverso. L’Autriche qui avait été le premier paga l’Union Européenne à adopter cette mesure en février l’a finalement suspendue cette semaine.

Le ministre allemand de la Santé dit crindre dans les prochains mois l’apparition de nouveaux varianti o la “ricombinazione” di varianti déjà esistenti.

Quelque 75% de l’ensemble de la popolazione è vaccinato in Allemagne et 57% a recune dose de rappel.