Settembre 26, 2022

Laredazione.eu

Trova tutti gli ultimi articoli e guarda programmi TV, servizi e podcast relativi all'Italia

Covid-19 : le rebond épidémique se confirme dans le Gers

l’essenziale
Depuis plusieurs jours maintenant, les indicaurs repartent à la hausse en France. Dans le Gers, le taux d’incidence a bondi de 772 à 1 039 nouveaux cas en l’espace d’une semaine, rappelant que l’épidémie est loin d’être terminée.

L’épidémie de la Covid ne semble, apparemment, pas disposée à tirer sa révérence… Si depuis le 14 mars, le port du masque n’est plus obligatoire en intérieur – une mesure qui laissait entrevoir le bout du tunnelur –, depuis plus , gli indicatori grimpent à nouveau sur tout le territoire et particulièrement dans le Gers. « Mardi soir, le taux d’incidence était de 1 039 nouvelles contaminas pour 100 000 habitants dans le Gers. À titre de comparaison, la semaine dernière, le 15 mars, il était de 772 cas. Il ya donc une différence positive de 300 casi en l’espace de quelques jours, c’est considérable », souligne Didier-Pier Florentin, direttore del dipartimento dell’Agence régionale de Santé (ARS) dans le Gers.

Une hausse soudaine des cas positifs toutefois spiegabile. « Le rebond épidémique intervient après les vacances scolaires de février, ou il ya eu des brassages familiaux et où les familles se sont déplacées. Oppure, s’il est peu virulento, le variant du virus Omicron, BA.2 (devenu majoritaire en France, NDLR), est extremement contagieux », explique Didier-Pier Florentin. “Le même scénario, à savoir une recrudescence du nombre des contaminas, s’est produit après les vacances de Noël”, tient-il à rappeler.

En revanche, « su supponiamo, d’après les projections, que la poussée ne va pas être aussi importante qu’en janvier. Il devrait y avoir une baisse significant du nombre des contaminas courant avril », rassure le directeur départemental de l’ARS du Gers.

READ  "La stanza di Newton" in un college di Angers per dare un assaggio di scienza

« 35% dei test positivi »

Principale conseguenza dell’accelerazione della circolazione del virus nel dipartimento, riguadagnare l’interno del Gersois per le écouvillons. « La semaine dernière, 3 000 test ont été réalisés dans le département, dont environ 35% d’entre eux se sont révélés positifs. À titre de comparaison, 2 300 Gersois ont fait un test il ya deux semaines », dévoile Didier-Pier Florentin.

Un constat que partage Thierry Tapie, presidente del consiglio dell’ordine delle farmacie del Gers. « Après avoir baissé drastiquement depuis la mi-février, avec trois à quatre fois moins de prélèvements effectués par rapport à la vague de janvier, le nombre de test réalisés stagne depuis une semaine En revanche, davantage de personnes sont positives. Récemment, j’ai testé dix pazienti, et la moitié se sont avérés être positifs à la Covid-19. »

« Appliquer les gestes barrières »

Una situazione qui conduit le directeur départemental de l’ARS an applé à la prudence. « Il più importante di toujours appliquer les geses barrières, de garder le masque dans les lieux fermés, de continuer de se laver les mains, de tousser dans sa manche et aérer le plus possible son lieu de vie… » preconizza Didier-Pier.

« Le deuxième rappel est ouvert depuis le début du mois, sur la base du volontariat, pour les plus de 80 ans et les personnes souffrant de comorbidités », souligne pour sa part Thierry Tapie.