Settembre 24, 2022

Laredazione.eu

Trova tutti gli ultimi articoli e guarda programmi TV, servizi e podcast relativi all'Italia

COVID-19: 8600 travailleurs de la santé assentes, pas de nouvelles mesures prévues

Clara Descurninges, La Presse Canadienne

MONTRÉAL — L’augmentation de cas de COVID-19 au Québec due au variant BA.2 affettuoso particulièrement les travailleurs de la santé, alors qu’«en moins d’une semaine, il y en a 60% de plus» en congé maladie , un déclaré dimanche le directeur national de santé publique par intérim, le Dr Luc Boileau, en conférence de presse.

En tout, il compte “8600 travailleurs de la santé qui sont assente du travail pour des raisons de maladie, et la grande majorité c’est à cause de la COVID-19”. En comparaison, il y en avait “entre 16 000 et 20 000” en janvier, durant la grande vague du variant Omicron.

La casa delle cose osservate depuis une semaine n’est pas encore assez marquée pour conclure définitivement à une sixième vague, at-il observé, jugeant quand même ce scénario probable.

Avec l’assouplessement des mesures, «on se préparait à une hausse de cas, c’était attendu», at-il asserté.

Grâce à la vaccination et au fait que le variant Omicron, proche de BA.2, a été contracté par un grand nombre de Québécois, «nous estimons toutefois que la hausse des cas pourrait atteindre (…) la moitié de ce qu’on a connu en janvier».

Vivre con il virus

Ainsi, la santé publique ne prévoit pas imponer de nouveau des mesures supplementaires sur la popolazione et garde le cap pour ritirar l’obligation du port du masque à la mi-avril.

Le Dr Boileau a souligné que «c’est le temps d’apprendre à vivre en continu avec le virus, puisqu’il ne partira pas (…) saggi de vivre avec en ce moment. Essayons, et je pense que c’est faisable, de travailler avec la capacité de la people de s’ajuster”.

READ  Gli operatori sanitari della Nuova Caledonia si sono mobilitati per difendere l'offerta sanitaria

«On fait appel au sens civique des Québécois», at-il dit, rappelant que les mesures sanitaires de base comme le lavage des mains, la distanciation physique et le port du masque sont toujours recommandées.

Les personnes adéquatement vaccinées doivent s’isoler chez elles pendant cinq jours si elles contractent la maladie, puis faire particulièrement attention aux mesures sanitaires pendant un autre cinq jours, at-il précisé. Ceux qui ne sont pas adéquatement vaccinés doivent de leur côté s’isoler pendant dix jours.

La 4e dose, pas pour tout de suite

Une campagne de rappel pour una quatrième dose de vaccin débutera mardi pour les personnes les plus vulnerables, soit cells qui sont en CHSLD, en résidence pour aînés, qui sont immunosupprimées o qui sont âgées de 80 ans o plus.

La santé publique ne prévoit toujours pas recommander une quatrième dose à la popolazione generale. “Nous avons une forte convinzione que l’efficacia vaccinale persiste chez les personnes qui ont bénéficié du vaccin, pour la majorité d’entre elles”, a dit le Dr Boileau. Comme les personnes vulnérables sont les premières à avoir reçu leurs dosi, leur protection s’amoindrira avant celle des autres, d’où la nouvelle campagne de vaccination préventive.

“Il est par contre tout à fait vraisemblable que nous ayons des suggestions d’avoir des dosi di rappel en avant des vagues que nous pourrions projeter pour l’automne prochain ou les autres années.”

Pendente ce temps, la troisième dose est boudée par beaucoup de Québécois de 5 ans ou plus, qui ne sont que 53 % à l’avoir price. Chez les 18 à 39 ans, cette proporzione baisse à 37%.

READ  Le cerveau grossit et rétrécit au cours de la vie

―――

Vedi l’articolo a été produit avec le soutien financier des Bourses Meta et La Presse Canadienne pour les nouvelles.