Luglio 6, 2022

Laredazione.eu

Trova tutti gli ultimi articoli e guarda programmi TV, servizi e podcast relativi all'Italia

Cibler les civils, encercler une ville, recruter des combattants : l’apport de la guerre en Syrie pour la Russie en Ucraina

Encercler et assiéger les villes

Marioupol, ville portuaire stratégique sur la mer Noire, est l’exmple le plus emblématique du siège d’une ville depuis le début de l’intervention russe en Ukraine le 24 février. Plus de 2000 habitants pris au piège des bombardements, du froid et de la faim, ont déjà été tués dans la ville assiégée, selon la mairie.

À nouveau, les similitudes avec la Syrie sont évidentes selon Raphael Pitti. “On a vu comment les Russes ont conduit la capitolation d’Alep [en 2016]. Ils l’ont fait en trois temps : encercler, ensuite bombarder la ville de manière intensive tous les jours […] puis attendre que les gens capitulent par la faim, le froid, l’absence d’eau potable”.

Encercler, bombardiere privato […] puis attendre que les gens capitulent par la faim, le froid, l’absence d’eau potable

En Syrie, les Russes étaient surtout en appui d’al-Assad pour les sièges très meurtriers des villes d’Alep e d’Idlib come l’analyse Julien Pomarède. “Les Russes sont habitués à la guerre de assedio, ils l’ont soutenue en Syrie, et avant ça, ils l’ont pratiquée en Tchétchénie. Ils ont rasé Grozny, qui était une vraie guerre de siège.”

In Ucraina, pour assiéger les villes de Marioupol ou de Kiev, l’armée russe utilizza “Des Techniques de bombardement assez rudimentaires. C’était déjà le cas en Syrie, où on bombardait souvent avec des bombes qui n’étaient pas guidées vers unobjectif précis, mais qui étaient simplement larguést à la carte de Ukraine Enraiment v. Ukraine.” autour des villes.”

La scelta della strategia per l’assedio è stata spiegata in modo esplicito per le défaillances actuelles de l’armée russe, qui a des hardés à “coordonner les unités de l’armée de terre et de l’air entre elles et créer des assi de pénétration dans les villes” […] A Cela s‘ajoutent des déficiences logistiques majeures en carburant et en munitions. Et ioNon sono un passo avanti assez de camions. Donc leur seule solution, c’est de se mettre autour des villes avec des pièces d’artillerie, de pilonner et bombarder.”

En outre, selon Raphael Pitti, les Russes ont tiré leçons de l’Afghanistan. “Si vous occupez les villes à l’intérieur, vous facilitiz la guérilla”dit-il. “Le but c’est de faire l’inverse, c’est d’amener l’adversaire à l’intérieur des villes”.