Luglio 1, 2022

Laredazione.eu

Trova tutti gli ultimi articoli e guarda programmi TV, servizi e podcast relativi all'Italia

“Camilla DEVIENDRA reine”: l’annonce surprise de la reine Elizabeth saluée par la presse britannique ce dimanche

Alors que la reine Elizabeth célèbre ses 70 ans de règne ce dimanche, elle a fait une annonce pour le moins inattendue. Elle a émis le souhait de voir sa belle-fille Camilla devenir reine consort lorsque son fils, le prince Charles, deviendra roi. Une décision que la presse britannique n’a pas manqué de saluer ce dimanche à la une.

La presse britannique salue ce dimanche, à la une, le souhait de la reine Elisabetta II de voir sa belle-fille Camilla devenir reine consort lorsque son fils Charles deviendra roi, dans une déclaration marquant son règne de sept décennies. Cette décision marque un long chemin vers l’acceptation publique de Camilla, pendant un temps vilipendée pour son rôle supposé dans la rupture du mariage de Charles avec la princesse Diana.

Le Mail giornaliera, le journal britannique le plus diffusé, clame que “Camilla DEVIENDRA reine”. Pour le quotidien, la déclaration de la reine “met fin à des années de speculazione” et “d’incertezza” sul futuro ruolo della duchesse di Cambridge e sul conto di una possibile abdicazione. La decisione, nota le tabloïd, représente “le signe le plus clair non seulement du soutien indéfectible de la reine à sa belle-fille, mais la preuve de sonaffection durevole pour la femme qui a apporté le bonheur à son fils aîné”.

Il principale tabloïd conservatore rival du Posta, Il Sunday Expressfatto ètat d’un “cadeau du Jubilé de platine de la reine à Charles”. De son coté, le Orari della domenica souligne que le geste de la reine a mis fin à “des annies de controverse et de confusion” sul futuro ruolo della duchesse di Cambridge lorsque son mari prendra le trône. “C’était la première fois que la reine donnait publiquement son avis sur une question qui divise l’opinion depuis le mariage de Charles et Camilla en 2005”souligne le journal.

READ  Musti, l'ospite della grande intervista: "Ho un rapporto di amore-odio con il Belgio"