Dicembre 7, 2022

Laredazione.eu

Trova tutti gli ultimi articoli e guarda programmi TV, servizi e podcast relativi all'Italia

“La Russie ne peut se pensioner d’Ucraina, car le Kremlin n’avait pas le choix”

Les “spéculations” de l’Occident sur un éventuel usage d’armes nucléaires par Moscou jouent “sur les nerfs de tout le monde”, at-il ajouté. “L’opération militaire spéciale (selon les termes imposés, par loi, par le Kremlin pour qualifier la guerre en Ukraine, NDLR) était une necessité, au vu des huit dernières années d’intimidations et de stigmatest comaté patriotes” de l’Ucraina “, un insistente M. Riabkov. “Le président de la République s’est exprimé à plusieurs riprende sur ce sujet.”

Lors de son allocution annonçant l’intervention armée en Ukraine, il président russe Vladimir Poutine a asserté vouloir défendre les populations russophones, dans l’est, d’un “génocide” de la part du régime de Kiev et cette affermation de puis été lors per il Cremlino per giustificare la guerra russa in Ucraina.

Sergueï Riabkov a en outre profité de l’intervista de lundi pour appeler une nouvelle fois l’Occident à renoncer à ce que Moscou considera come une escalade provoquée par les États-Unis. Washington doit aussi arrêter “d’inonder” l’Ukraine d’armes et de “menacer la Russie”, ajouté le vice-ministre des Affaires étrangères russe.

Lundi, Moscou a asserté que les relations russo-américaines étaient au bord de la rupture à cause des États-Unis. “Nous l’acceptons à rimpianto, mais cela n’influence aucument notre determinazione à atteindre les objectifs de notre opération militaire spéciale.”

La Russie n’est pas en relationship pour le moment avec l’Otan, et le futur de cette relationship dépendra des pas que posera l’Alliance occidentale, a conclu M. Riabkov.

Serguei Riabkov.