Marzo 3, 2024

Laredazione.eu

Trova tutti gli ultimi articoli e guarda programmi TV, servizi e podcast relativi all'Italia

« La consommation des pauvres est toujours sospettoe »

Tribuna. Le pouvoir d’achat s’impose dans l’agenda politica. Chaque hausse de prix, en apparence aneddotique, dévoile le fil d’une histoire plus complexe : celle d’inégalités sociales croissantes, mais surtout le sentiment qu’il devient impossibile d’atteindre le mode de vie et promis traceent celles à ill se considèrent integrazioni alla società. Derrière la notion de pouvoir d’achat, c’est le contrat social qui est en jeu.

La France de l’après-guerre a donné la «propriété sociale» aux citoyens, selon les mots du sociologue Robert Castel (1933-2013): jusque-là, la sécurité économique était un luxe réservé aux détenteurs de capital. La proprietà sociale, c’est une sécurité économique qui émane du fait d’être membre d’une société et d’en détenir des droits sociaux.

Lire aussi Articolo réserve à nos abonnés « Ce n’est pas un hasard si la France est devenue championne des chèques »

Il progetto politico, sociale ed economico della ricostruzione fut de stabilizzar la vie économique des citoyens par la sécurité sociale, les retraites mais aussi la régulation du marché du travail et lo développement du crétrecette à développement du crétrecetus, to à la crétrecit, pers consommation et à un mode de vie moyen. Le niveau d’équipement s’est élevé de façon spectaculaire pendant les «trente glorieuses».

Une consommation au-delà de la survie

L’est désormais évident qu’un niveau minimal d’accès aux loisirs et à la culture è indispensabile per essere intégré à la société. Ainsi, la loi de lutte contro le esclusioni del 1998 include notamment une prime de Noël pour les personnes au RMI. Enfin, et c’est peut-être le plus important, la promesse de l’Etat social est que les enfants vivent au moins aussi bien, voire mieux, que leurs genitori.

READ  Sei il maestro della logica se riesci a capovolgere questo triangolo muovendo solo 3 palline!

En 2015, l’Observatoire National de la pauvreté et de l’exclusion sociale (Onpes) a demandé à des panel de citoyens de définir les besoins minimiux de consommation nécessaires pour participer à la vie sociale. Ces groupes ont par exemple établi que des personnes retraitées ont besoin d’une chambre supplementaire pour recevoir leur famille, o qu’une famille doit partir en vacances au moins une semaine chaque année.

Lire aussi Articolo réserve à nos abonnés Election présidentelle 2022 : il pouvoir d’achat hante la campagne

Cette list de besoins fondamentaux an ensuite été chiffrée, et les chiffres produits (entre 1 424 euros pour une personne active seule et 3 284 euros pour un couple avec deux enfants) démontrent l’écart entre les salaires minimels et cesenti besoins, est-à -dire une consommation qui s’étende au-delà de la survie.

Una popolazione angoissée de ne pouvoir transmettre

Une parte importante della popolazione est rongée par l’angoisse de ne pouvoir financer le mode de vie qu’elle juge minimal, et encore moins le transmettre à ses enfants. Cette situation est désormais sur le devant de la scène, et les politiques publiques ne semblent pas avoir trouvé la réponse. Commenta permettre aux personnes de rester dans la classe moyenne, quand les revenus comme les assurances qui les garantissent s’effritent ?

Il vous reste 51.39% de cet article à lire. La suite è riservata agli amici.