Maggio 16, 2022

Laredazione.eu

Trova tutti gli ultimi articoli e guarda programmi TV, servizi e podcast relativi all'Italia

COVID-19 : la santé publique du Canada consiglio de ne pas baisser la garde | Coronavirus

La grippe, par esempio : si elle s’ajoute au fardeau de la COVID-19 l’automne et l’hiver prochain, l’impact sur nos systèmes de santé pourrait être considérablea mis en garde le Dr Howard Njoo, sous-administrateur en chef de la santé publique au Canada.

En clair, non seulement la pandémie n’est pas terminée, mais il est primordial de se concentrer dès maintenant sur la préparation […] et que tous les niveaux de gouvernement travaillent ensembleat-il poursuivi.

De son côté, la Dre Theresa Tam estime qu’avec la COVID-19, le Canada entre dans une periodo di transizione.

Et nous risquons de rencontrer des ostacoli en cours de routeexplique l’administratrice en chef de la santé publique au pays. Notamment une recrudescence de cas ce printemps, et probablement à l’automne et à l’hiver égallement.

Au pays, la moyenne des cas quotidiens de COVID-19 a connu une augmentation de 28%, en date du 31 mars 2022.

Cela indique qu’une resurgence [de la contamination] est in corsoun déclaré la Dre Tam in conferenza stampa a Ottawa.

Vendredi, le Québec registra 17 décès supplémentaires et 37 ospedalizzazioni de plus. En dépit d’une hausse des cas, le gouvernement de François Legault n’envisage pas d’imposer de nouvelles mesures pour le moment. Cela dit, le directeur national de santé, Luc Boileau, ne l’exclut pas non plus.

En Ontario, où une hausse des infezioni est enregistrée, le nombre de cas confirmés de COVID-19 s’élevait à 3519, un nombre inégalé depuis le début de février.

Vu la résurgence des cas, les autorités de santé publique réitèrent leur avertissement: en plus de s’assurer que leur protection vaccinale est à jour, les Canadiens doivent continuer de suivre les recommandations de la santé de maintené pubir people protection contre il coronavirus.

READ  quels enjeux de santé pour l'élection présidetielle 2022?

Et, oui, la vaccination doit se poursuivre, ont insisté les Drs Tam et Njoo.

À ce jour, au Canada, oltre a 81 milioni di dosi di vaccini somministrati, mais des lacunes dans la couverture vaccinale sussistente. Più di 5 milioni di canadesi ammissibili doivent encore recevoir une ou plusieurs dosi di vaccino. La vaccination des enfants de 5 à 11 ans, en particulier, stagne aux environs de 57 %, deploro il dottor Njoo. Elle n’a augmenté que de 1 % depuis le mois dernier.

Du côté des personnes de 50 à 69 ans, la progressione della copertura vaccinale a ralenti. Pourtant, elles presente, elles aussi, un osé élevé d’hospitalisations et de maladies gravesuna mis en garde le Dr Njoo.

« Il n’est pas trop tard pour avoir une dose de rappel et, avec l’augmentation des cas de contaminazione, c’est particulièrement importante pour les 50 ans et plus qui ne sont pas à jour avec leur vaccination contre la COVID-19. »

Una citazione de Le Dr Howard Njoo, sous-administrateur e chef de la santé publique du Canada

Fin janvier, des expert avaient prevenu que la COVID-19 n’en était pas encore au stade endémique. Vendredi, les administrateurs de la santé publique au Canada ont expliqué que la transition qui s’amorce nécessite le renforcement des mécanismes de sorveglianza que nous avons instaurés et améliorés durant la pandémie.

Les moyens pour vérifier la présence du virus sont multiples et comprennent l’établissement de partenariats avec les provinces et les territoires pour le séquençage du virus au Canada, le dépistage aléatoire des voyageurs la sorveglianza in arrivo.

Depuis vendredi, les voyageurs vaccinés n’ont plus besoin d’un test de dépistage de la COVID-19 pour entrer au Canada.

Quant à la surveillance des eaux usées, les résultats sont variable selon les sites de surveillance au pays, a prévenu la Dre Tam. Per esempio, a Ottawa, une tendence à la hausse est observée dans la concentrazione du virus dans les eaux usées. En revanche, dans plusieurs autres régions, comme en Saskatchewan, la tendance est à la baisse.

Il est importante de se rappeler qu’une seule source d’information ne peut fournir le portrait général de la situazioneun expliqué l’administratrice en chef de la santé publique. Dans l’avenir, il faudra continue à surveiller tout un ensemble d’indicateurs.

Au pays, les eaux usées ont révélé la présence du BA.2, un sous-variant d’Omicron. Le sous-variant BA.2 pourrait devenir plus préoccupant pour les régions et les collectivités qui ont connu de plus piccole vaghe di contaminazione dovute alla variante Omicron et au sous-variant BA.1un prevenu le Dr Njoo.

Tout indique que la vaccination fournit une protection substantielle contre les conséquences graves potentielles que pourraient occasionner ces sous-variants. Dans Certains Pays, le BA.2 est en progression rapide, mais ce n’est pas encore le cas ici, a precisé le Dr Njoo.

Due scenari, non più cupo

Les autorités de santé publique envisagent deux scénarios possibles pour la suite des choices. Le premier scénario, probable, est celui d’une transmission continue, faible et modérée du virus au Canada, ponctuée de vagues intermittentes lorsque de nouveaux varianti apparaissent ou que l’immunité diminue.

Bien que moins probable, le deuxième scénario est plus ombre : il implicito l’émergence d’un variant préoccupant qui aurait la capacité d’échapper à l’immunité antérieure et de provoquer une maladie plus grave. Ce scénario, s’il se concrétise, risque de mettre à rude épreuve les systèmes de santé, a laissé entrevoir le Dr Njoo. Il serait alors nécessaire d’implanter delle misure di protezione del personale e di sanzione pubblica.

Bien comptabiliser les décès

Dans le monde, depuis le début de la pandémie, su rapporte plus de six million de morts liés à la COVID-19, et 7000 nouveaux décès surviennent chaque jour.

Au Canada, la Dre Tam afferma qu’il faut améliorer le mécanisme de surveillance des décès liés au coronavirus : a peut faire mieuxat-elle dit.

Ce mécanisme est molto importantenotamment en ce qui a trait aux mises à jour des données. Je serais très déçue que les gains faits à cet égard durant la pandémie soient perdus, previent-elle. Elle affermano travailler sans cesse avec les provinces et les territoires pour manutenir une approche uniforme.

Depuis le début de la pandémie, il Canada a rapporté un total de 37 626 décès liés au coronavirus.