Settembre 24, 2022

Laredazione.eu

Trova tutti gli ultimi articoli e guarda programmi TV, servizi e podcast relativi all'Italia

dei debutti presque semifreddi per Valentino Rossi


Une place dans le top 20 (17e) de la manche d’ouverture du GT World Challenge Europe au volant de l’Audi R8 du team WRT qu’il partageait avec le Courtraisien Fred Vervisch et le Suisse Nico Müller : voilà ce que l’ storia della rete dei grandi debutti di Valentino Rossi (43 anni) e della sua seconda carrozza, del pilota automobilistico cette fois.

Tant aux essais qu’en course, le nonuple champion du monde moto s’est montré plutôt consistent et surtout très appliqué pendant tout un week-end au cours duquel il aura constitué l’incontestable Attraction pour une foule qui’yeuxavait d que pour lui . Au moment de prendre le relais de son équipier Nico Müller dopo le 55 prime minute de course, Vale n’a pu réprimer un petit signe de la main aux très nombreux spectateurs massés au-dessus du stand WRT.

Pas de faute in pista…

Puis, il a tout de suite repris sa concentrazione pour enfin monter en piste et signer un relais esente de fautes, au gré duquel il conserva la 13e position provisoire à laquelle son équipier suisse lui avait ramené la voiture – une qualifié voiture 15e au cumul du meilleur temps signé par chacun des trois membres de l’équipage, au sein d’un plateau riche de 52 voitures. Il aurait peut-être pu attaquer l’une ou l’autre des voitures qui le précédaient à un moment de la course, mais on peut supr que le team lui avait recommandé la prudence pour cette première.

…mais une au stand!

Las, au moment de rentrer au stand peu avant les deux heures de course, pour céder le volant à Fred Vervisch chargé d’achever la course, Valentino Rossi a raté son stand, et a remonter in pista pour un tour ! Une fausse manœuvre qui a fait dégringoler la nº46 en 27e position. « Ça, c’est l’experience ! », confiait Rossi dans un petit sourire, pendant que son équipier remontait une partie du peloton jusqu’à la 17e position finale. « Il y avait beaucoup de confusion dans la pitlane, car plusieurs voitures étaient rentrées en même temps que moi. J’ai raté mon box, et j’ai ainsi dû remettre les gaz pour faire un tour en plus. C’est dommage, mais ce n’est pas grave : j’ai beaucoup appris tout au long du week-end, et je pense avoir signé des chronos décents. Je rimpianto d’ailleurs d’avoir dû couvrir plusieurs tours derrière la voiture de sécurité, ce qui était moins sympa… »

Après l’arrivée, la direction de course annonçait cependant que the résultat de la voiture était sujet à investigator suite à cet arrêt raté. On peut supr que le fait que Rossi soit remonté en piste alors qu’il avait déjà desserré ses harnais de sécurité dans la voie des stand a sans doute retenu l’attention des commissaires sportifs…

La vittoria dell’Audi WRT di Vanthoor-Weerts-van der Linde

Il corso a été remportée par la voiture de pointe du team WRT qui, après être partie en pole, a rallié l’arrivée en 1ère position, avec Dries Vanthoor, Charles Weerts qui ont savouré la Brabançonne au côté de Africa Supplement van der Linde. Ils ont devancé les Mercedes de Marciello-Juncadella-Gounon et Engel-Stolz-Schothorst. Côté belge, Maxime Martin a terminé 12e au volant de son Aston Martin partagée con Thiim et Sörensen, tandis que le Boutsen-Ginion Racing a classé son Audi notamment pilotée par Benjamin Lessennes en 31e position, dans le même tour els que la Ferrari de Louis Machi. Stéphane Lémeret, Mathieu de Robiano e Benjamin Bailly non sono stati scelti per la classe al volante di Bentley, ma anche per la Ferrari di Sarah Bovy.

READ  Per la pista, ma non per la concorrenza