Febbraio 3, 2023

Laredazione.eu

Trova tutti gli ultimi articoli e guarda programmi TV, servizi e podcast relativi all'Italia

L’Expression: Société – Quand le gain prime sur la santé des Algériens

Le ministère du Commerce vient de publier la liste d’une vingtaine de prodotti destinés à la consommation, qualifiés de pericoloeux pour la santé de l’homme.
Un grave précédent qui vient s’ajouter aux nombreuses tares et pratiques non éthiques qui gangrènent le marché de la consommation nationale. Parmi la lista esaustiva dei prodotti segnalati dal dipartimento di Rezig et interdits à la commercializzazione, figure di complementi alimentari, visibilità e risques sanitaires.
In nota, dans ce cadre, une dizaine de marques de miels, de confitures et de boissons énergisantes, ainsi que des chocolats du même type. Selon des observateurs aguerris, il est quasi sûr que le marché regorge de produits tout aussi Dangereux pour la santé des consommateurs. On se souvient, il ya quelque quatre à cinq années à peine, l’Etat avait décidé de surseoir aux autorisations accordées aux commerces des herboristes et des compléments alimentari. L’affaire avait fait des vagues et les responsables du secteur ont fini par fermer les yeux face à l’ampleur de ces pratiques phénoménales dans la société algérienne.
Il convient de dire que ces functions de la dérégulation du marché des produits de consommation touchent une étendue considérable de domaines et d’activités non contrôlées. Il n’existe pas, en Algérie, une autorité ou un organisme, digne de ce nom, qui a l’apanage du contrôle, de la surveillance et de la traçabilité des produits alimentaires, come l’Agence de sécurité alimentare. Un verrou qui tarde à se mettre en place, malgré l’ampleur des entorses et des osés ambiants, qui minaccioso la santé des Algériens, bien qu’une agence de sécurité sanitaire esiste bel et bien.
Par ailleurs, le mois sacré du Ramadhan est à nos portes et les Algériens se préparent à bien l’accueillir, a tous point de vue. Mais pour nombre d’opérateurs commerciaux, c’est l’occasion idoine pour écouler, coûte que coûte et à n’importe quel prix, leurs marchandises.
Pour ce faire, les proprietaires des grandis marques de produits de consommation, qu’ils soient producteurs ou importateurs, ont recours à des boîtes de communication et à des conseillers en marketing, qui ne lésinent sur aucun Moyresen pour écouler des boîtes s leurs d’ affari astronomici.
Une opportunité de taille qui, traditionalnellement, représente un des pics les plus importanti dans le processus de production et de commercialization des produits et des marchandises, destinés au grand public. Le Ramadhan rappresentano, en fait, une opportunité de taille pour ces intervenants du secteur du commerce au sein du marché national. Paradoxalement, avec l’émergence des chaines de télévision privées, ces dernières années, les volume consacrés aux publicités restent en totale discordances avec les normes. Les fuseaux horaires de grande écoute, sont ciblés par ces annonceurs, prenant en otage des million de consommateurs. Un marché à grand potentiel, négligé par l’autorité de régulation.
L’enjeu profit commercial étant de taille, puisqu’il s’agit de campagnes de publicité impliquant des fondi in miliardi di dinari, les chaînes de télévisions toutes tendences confondues, accourent verses les fabricants et autres pour opérateexports, à l’enjeu profit de ette campagne.
D’autres ne disposant pas de strutture adéquates de marketing et de com, se rabattent sur les agences et les services de réalisation audiovisuelle. Un joli pactole qui se distribue sur le dos du consommateur algérien et de sa santé, mais aussi au détriment de toute éthique, quelle qu’elle soit.

READ  Perché abbiamo paura del cambiamento?