Luglio 6, 2022

Laredazione.eu

Trova tutti gli ultimi articoli e guarda programmi TV, servizi e podcast relativi all'Italia

La guerre en Ukraine ha incontrato l’industrie automobile à l’arrêt

C’est évidemment un détail par rapport au drame humain vécu par les Ukrainiens et Ukrainiennes, mais l’industrie automobile inizia a ressentir aussi gli effetti della guerra. La parte dei costruttori di regioni non è finita ? – A leurs activités in Russia. Certi come Volvo, Jaguar-Land Rover, Ford o General Motors (Chevrolet, Cadillac) non sono stati pubblicati annunci. Mais toutes les autres marques européennes et américaines sont forcées de la fair égallement en raison des sansés économiques décidées par l’Union européenne et les Etats-Unis. Du côté des constructeurs japonais, Toyota a mis à l’arrêt son usine de Saint-Pétersbourg. Et Honda, Mazda et Nissan, ont égallement mis leurs activités en pause.

Les effets se font égallement sentir au-delà des frontières. BMW, Volkswagen, Skoda, Porsche, Mercedes, et probablement d’autres qui ne manqueront pas d’allonger cette liste ont été contraints de suspendre leur production dans leurs usines tchèques et allemandes. Ces marques se fournissent en effet en câblages électriques auprès de fournisseurs de l’ouest de l’Ucraina, non le installazioni sont évidemment à l’arrêt.

Le conflit a égallement un impact négatif sur la valeur borsière du Groupe Renault. La Russie est en effet le second marché du constructeur français, égallement propriétaire du constructeur national Lada.

Voilà en tout cas un nouveau coup dur pour l’industrie automobile, déjà lourdement impactée par les pénuries de semi-conducteurs. De quoi allonger sensiblement les délais de production et de livraison, déjà extrêmement longs.