Maggio 16, 2022

Laredazione.eu

Trova tutti gli ultimi articoli e guarda programmi TV, servizi e podcast relativi all'Italia

“Je l’ai vu à poil dans son jardin”: les révélations di Pascal Obispo sur le passé sulfureux di Johnny Hallyday

Il docu-serie consacré à la vie de Johnny Hallyday è sorto da martedì 29 marzo sulla piattaforma Netflix. On y découvre des images d’archives, des moment de sa vie et de sa carrière mais aussi des interviews. Et le moins que l’on puisse dire, c’est que la légende du rock français a parfois eu un passé quelque peu sulfureux. Pascal Obispo a fatto delle confidenze… glaçantes.

C’est ce mardi 29 mars que la docu-serie consacré à la vie et à la carrière di Johnny Hallyday è sorti sur la plateforme Netflix. Ce mini-film, c’est aussi l’occasion d’en savoir plus le passé – parfois sulfureux – de la légende du rock français. Il avait d’ailleurs avoué lui-même, en 2012, qu’il n’a pas toujours été facile à vivre pour ses proches. “J’ai tout essayé dans ma vie, c’est vrai. Mais je sais m’arrêter quand il faut (…) Par rispetto pour moi, pour les gens qui m’aiment, ma famille et mes enfants et puis parce “que je ne veux pas mourir tout simplement”avait-il déclaré à Rock&Folk.

Dans le docu-série, certees révélations su été faites sur le chanteur. C’est Pascal Obispo qui s’est livré sur celui dont il a été relativement proche… Et le moins que l’on puisse dire, c’est que ses révélations sont glaçantes : “Je l’ai vu boire… Au début, c’est marrant. Et, à un moment donné, s’il reprend une deuxième bouteille, là ça devient agressif. Je l’ai vu bourré, je l’ai vu à poil dans son jardin avec un flingue sur la tempe. Je l’ai vu à genoux devant moi en train de pleurer… C’était dur”relative-t-il dans le documentaire Johnny per Johnny.

Mais ce n’est pas tout. Pascal Obispo se souvient aussi de quelques virées en voiture, qui manquaient parfois de tourner au drame : “Un jour, on était en voiture tous les deux. Il était un peu… Il voulait conduire. Je lui ai dit : ‘Non, tu ne conduis pas’. Et pendant qu’on roulait, il a passé le pied de ” l’autre côté pour appuyer sur la pédale pour que j’aille plus vite. En me disant : ‘Moi, je suis plus fou que les autres’. Je lui ai dit : ‘Tu es fou mais moi j’ai envie de rester en vie. Donc tu enlèves ton pied'”un confié l’interprete de Ciao Marylou.