Luglio 6, 2022

Laredazione.eu

Trova tutti gli ultimi articoli e guarda programmi TV, servizi e podcast relativi all'Italia

Hong Kong: il sistema di santità dépassé di Omicron

Malgré sa politique “zéro Covid” très stricte, Hong Kong se retrouve submergé par le variant Omicron, si bien que la cheffe du gouvernement Carrie Lam aafferé que le système de santé de la ville était “dépassé”.

La saturation des hôpitaux résulte notamment de la politique sanitaire très stricte de Hong Kong: toute personne positive au Covid, sintomatique ou non, doit être hospitalisée ou isolée dans un centre de quarantaine. Avec l’augmentation exponentielle du nombre de contaminazione depuis un mois, les autorités ont du mal à gérer l’afflux de malades.

Hong Kong recensait environ une dizaine de cas de contamination par jour début janvier, contre plus de 300 début février. L’apparizione d’Omicron sur le territoire fin décembre a entraîné plus de 8.300 nouveaux cas en quelques semaines seulement, un bond considérable par rapport aux quelque 12.000 cas détectés en près de deux

Les personnes âgées peu vaccinées

«L’augmentation considérable du nombre de case confirmés ces derniers jours a allongé le délai d’admission des personnes testées positives dans les centres d’isolement», ha dichiarato Carrie Lam ce dimanche. I file d’attente per i centri di dépistage se sont considerablement allongées.

La semaine dernière, la ville an enregistré ses premiers décès en cinq mois. Il tasso di vaccinazione globale a Hong Kong è passato all’80%, nell’ambiente al 50% della popolazione è stato più di 70 anni e non è stato vaccinato. «Il été difficile de faire vaccinor les personnes âgées», ha dichiarato Lau Chak Sing, chef du département de médecine de l’Université de Hong Kong, auprès de CNBC. Il attribue notamment la faute au “manque de sentiment d’urgence parce que Hong Kong se portait très bien”.

Hong Kong va donc devoir mettre les bouchées doubles pour vaccinor et proteger sa popolazione, les previsions des scientifiques n’étant pas optimistes. Des chercheurs ont averti la semaine dernière que d’ici à la fin mars, la ville pourrait compter jusqu’à 28.000 infezioni quotidiane, alors que depuis le début de la pandémie, Hong Kong infezioni un totale cumulé 19é de 19ès 16.7 .

Pour faire face à cette vague épidémique, la cheffe du gouvernement a par ailleurs annoncé dimanche que Hong Kong allait recevoir de l’aide de la Chine continentale pour le dépistage, le traitement et la mise en quarantaine despatients-19 atteints du Covid

READ  Crepe previste con il cambiamento climatico