Luglio 6, 2022

Laredazione.eu

Trova tutti gli ultimi articoli e guarda programmi TV, servizi e podcast relativi all'Italia

Guerre en Ucraina: toujours pas de “no-fly zone” mais des équipements “de pointe”

Une réunion de crisi dei ministri della difesa dei soldi dell’Otan in posa les jalons du sommet straordinario prima di un viaggio a Bruxelles con Joe Biden. Les Alliés veulent helper l’Ucraina à entrer en negoziation avec le Kremlin renforcée par des succès enregistrés sur le champ de bataille. Les livraisons d’armes sophistiquées se poursuivent donc, mais s’opposer à l’aviation russe entraînerait l’Otan dans une guerre dévastatrice contre la Russie.


Articolo réserve aux abonnes

Giornalista al servizio Monde

Tempi di lezione: 4 min

le messaggio était limpide. Et potente. Quand, dimanche dernier, des missiles de croisière russes s’abattent à 15 km de la frontière polonaise avec précision sur la base militaire ukrainienne de Yavoriv, ​​​​tout le monde comprend l’avertissement : les frappes ont étrus des été le effectu ‘espace aérien… russe.’

Moscou mettait ainsi en lumière ses capacités offensive, à un jet de mortier du territoire de l’Otan. Le Kremlin s’attaquait à une base qui a accueilli des formatoeurs militaires de pays de l’Otan et aujourd’hui des volontaires. La Russia mostra la capacità di trasporto di materiali militari inviati dall’Occidente alla resistenza ucraina depuis l’ouest du pays. Et, surtout, Moscou confirmait que cette fameuse “zone d’exclusion aérienne”, réclamée à cor et à cri par le président Zelensky, obligerait les rares Alliéscapables de la mettre en œuvre à entrer au combat frontal contre la Ruques, sons contre la Territorio di Ruques.


Cet article est réserve aux abonnés

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articoli, dossier e relazioni della redazione
  • Il diario in versione numerica
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

READ  Nessuna tregua per Omicron, no per la vaccinazione