Settembre 24, 2022

Laredazione.eu

Trova tutti gli ultimi articoli e guarda programmi TV, servizi e podcast relativi all'Italia

Fortes gelées: vers des records de froid e debut de semaine prochaine?

Par Cyril BONNEFOYmeteorologo

L’inquiétude si conferma per la professione agricola puisque les gelées font leur grand retour ce week-end et surtout lundi qui sera la matinée la plus froide avec de fortes gelées. Voci l’attualizzazione de nos prévisions en ce samedi.

Vous l’avez remarqué, le temps a changé radicalement hier vendredi après plusieurs jours de douceur printanière. Nous sommes passés de temperatures dignes d’un mois de mai lundi dernier à des temperatures de mois de février. Le risque de gel ira crescendo jusqu’à lundi prochain et pour certees régions laisse crindre de nombreux dégâts pour les culture fruitières et viticoles.


Des gelées en forte accentuation dimanche et lundi : vers des records de froid ?


Dimanche, le ciel continue à se dégager sur toute la moitié nord et l’ouest. Sur ces régions, les températures minimales baisseront par rapport à la veille avec de -3 à -1°C en moyenne, localment moins. Les gelées seront plus limitées sur le centre-est, en raison des nuages.


Enfin, la journée de lundi sera la plus redoutée sur les régions du centre-est con una possibilità di forti gelées le matin (<-5°C) avant l'arrivée d'un air plus doux par le nord du pays. Très localement, des records de froid pour un mois d'avril sont à redouter, notamment sur le Centre-Est (Bourgogne, Franca Contea, Auvergne et Rhône-Alpes) avec scende minimales qui en plaine pourraient localre jusqu'ementà -8 ° C.




READ  Le plus grand « arbre généalogique » de l'humanité unifie des génomes modernes et anciens

Risques de dégâts forts en arboriculture, oltre a modérés pour la vigne


Les fruitiers ont démarré dans la plupart des régions, après une fin mars particulièrement douce. Les cerisiers, abricotiers, pêchers et pruniers seront donc particulièrement exposés au risque de gel et dans une moindre mesure les pommiers et poiriers, car un peu moins en avance. C’est toutes les régions qui seront exposées à un osé de dégâts, più particulièrement les départements au sud d’une ligne Nantes-Charleville-Mézières.


Riguarda la viticoltura, la vigne est généralement beaucoup moins en avance que l’année dernière, ce qui devrait permettre de préserver beaucoup plus de parcelles. La regione viticola la plus exposée est la Bourgogne, car les bourgeons ont souvent 7 à 15 jours d’avance sur la normale. Ils seront donc particulièrement vulnerables. Le Bordelais, qui connaîtra des gelées moins sévères, devrait subir moins dégâts en raison d’une avancée più limitée du débourrement (sortie du bourgeon du cocon). Néanmoins, l’umidité laissée par les pluies ou neige de la fin de semaine laissera crindre l’éclatement de certes borghesi. La vallée du Rhône et la Provence devrait être moins exposée que l’année dernière en raison du Mistral.




Le gel qui revient après une période de douceur remarquable ce mois de mars, devrait trascinainer des dégâts importanti dans le domaine arboricole, notamment sur les pruniers, pêchers, cerisiers et abricotiers pours. Neanmoins, le risque devrait être moindre cette année pour la vigne en raison d’une végétation moins avancée, sauf en Bourgogne. À noter que le redoux s’imposera en milieu de semaine prochaine avec le retour de températures positives la nuit en plaine et de saison l’après-midi.

READ  Salute. Canale: Con la mancanza di personale, chi si prende cura degli anziani in estate?