Maggio 18, 2022

Laredazione.eu

Trova tutti gli ultimi articoli e guarda programmi TV, servizi e podcast relativi all'Italia

Financement en santé: le Bloc revient à la charge, flanqué d’intervenants du milieu

OTTAWA — Le Bloc québécois revient à la charge avec sa demande que le gouvernement fédéral tienne, dans les plus brefs délais, un sommet public sur le financement de la santé, insistente sull’appui de nombreux individual association sorepigns et

Le chef bloquiste, Yves-François Blanchet, a soutenu que l’idée d’un tel forum n’appartient désormais plus au Bloc québécois, mais bien au milieu de la santé québécois, au point cours de presse quibécois ibrido il presidente della federazione des médecins omnipraticiens du Québec (FMOQ), Marc-André Amyot, e altri dell’Alleanza del personale professionale e della tecnica della santità e dei servizi sociali (APTS), Robert Comeau.

«Il faut aborder (l’idée) sur une base qui soit moins partisane, mais ça ne veut pas dire que ce n’est pas une base qui va défier le gouvernement ou l’amener dans ses retranchements puisentiqu’unee racconta», un dit lundi M. Blanchet.

Son collègue Luc Thériault, porte-parole en matière de santé, a rappelé la demande unanime des premiers ministres provinciaux et territoriaux, qui réclament depuis plus de deux an une hausse des transferts fédéraux en santé la contributo de faire passer 22 %O. à 35 %.

«Nous sommes à la sixième vague (de la pandémie) et le gouvernement s’entête à financer de façon ponctuelle, à la petite semaine, les réseaux», at-il déploré.

Il titolo «l’entêtement» du gouvernement Trudeau d’attendre la fin de la pandémie pour réellement discuter d’une hausse des transferts en santé d’«aberrant et intenable».

M. Comeau, de l’APTS, a pour sa part insisteé sur les besoins criants en matière de personal. «C’est difficile au Québec parce que les moyens n’y sont pas ou le financement fédéral n’est pas au rendez-vous», at-il lancé.

READ  "Dichiarare i limiti dei temi sanitari"

Le ministre fédéral de la Santé, Jean-Yves Duclos, a évité de dire commenta il répondait à la requête pour un sommet public durant la période des question. Pressé en ce sensi per il Bloc québécois, il a plutôt rappelé gli investimenti ciblés annoncés par Ottawa en santé mentale et en rattrapage dans les interventi chirurgici, par esempio.

«On sait à quel point c’est important pour les provinces et les territoires, mais évidemment pour tous (…) lespatients qui attendent ces chirurgies depuis un bon bout de temps», at-il dit au sujet de cette dernière enveloppe de 2 $ miliardi.

Lors de l’annonce de cet investissement ciblé, ya un peu plus d’une semaine, M. Duclos avaiténoncé cinq “domaines de priorité” au chapitre de la collaboration nécessaire avec les provinces et territoires en matière de santé

Il avait défini ceux-ci comme étant les délais de traitements et diagnostics, la santé mentale, l’accès à des soins de première ligne, les soins de longue durée ainsi qu’à domicile et la disponibilité des soins

Appelé à commenter la feuille de route évoquée par M. Duclos, M. Amyot, de la FMOQ, a été sans équivoque.

“Il ya Certaines des priorites de M. Duclos qui sont intéressantes, mais (…) c’est une form d’ingérence dans une juridiction provinciale et laissons aux gouvernements provinciaux le soin de géreré ces priorités”, at-il priorités.