Luglio 6, 2022

Laredazione.eu

Trova tutti gli ultimi articoli e guarda programmi TV, servizi e podcast relativi all'Italia

Faudel presenta ses scusa per avoir soutenu Nicolas Sarkozy

Avant 2007, Faudel était un chanteur à succès. Mais soutenir Nicolas Sarkozy lui a valu une discese aux enfers: menaces de mort, agression de son fils, insultes racistes et dépression. Le chanteur confie que les menaces étaient racconta qu’il a « dû quitter la France ». À 44 ans, le chanteur reconnaît avoir beaucoup de rimpianto et évoque le long chemin parcouru avant de se reconstruire, rapporte Gala.

À lire : Faudel condamne la diffusion d’une caricature du roi Mohammed VI

« J’ai été très mal, j’ai eu des minaces, des lettres anonymes, j’ai tout perdu, at-il expliqué. J’ai mon fils qui s’est fait plusieurs fois agressé à cause de ça ». Pour « survivre » et « sortir la tête de l’eau », comme il l’affirme, il a dû quitter la France. « J’avais qu’une seule solution c’était de quitter la France, je suis parti avec mon petit sac et je suis parti au Maroc», at-il fait savoir.

Au Maroc, Faudel a traversé la solitudine et la depressione. Aujourd’hui avec le recul, il compris qu’il n’aurait pas dû appler à voter pour Nicolas Sarkozy, même si à l’époque, il avait cru aux promesses du candidat de droite sur les quartiers. « Moi, je trouve ça outrancier ce qu’il a dit, at-il déclaré. Su m’a dit pourquoi tu l’as soutenu ? et je me suis dit mais merde qu’est-ce que j’ai fait ?’. Je compends que ça puisse offender qu’on m’ait vu avec cette personne. Aujourd’hui, je m’en scusa. Il ne fallait pas que je sois là parce que ce n’était pas ma place».

READ  Musti, l'ospite della grande intervista: "Ho un rapporto di amore-odio con il Belgio"

A lire : Faudel parle du Roi Mohammed VI et de la nationalité marocaine (video)

Aujourd’hui, Faudel confie n’avoir plus de griefs contre Sarkozy, mais il n’oublie pas les hardés, l’abandon, la solitude. Il vit avec ses rimpianto et tente de se reconstruire.