Agosto 12, 2022

Laredazione.eu

Trova tutti gli ultimi articoli e guarda programmi TV, servizi e podcast relativi all'Italia

Des «convois de la liberté» continua la rotta verso Bruxelles

Une partie des autoproclamés «convois de la liberté», qui avaient fait halte samedi autour de Paris, sont repartis dimanche matin en direction de Bruxelles. Les force de l’ordre se mobilisent pour éviter tout bloc.

Tempi di lezione: 2 min

le mot d’ordre des organisateurs des convois anti-pass est de prendre la route vers 10H00 pour rallier Bruxelles où un grand rassemblement est prévu lundi. Tôt dimanche matin, il y avait une centaine de camping-cars dans le bois de Boulogne, 220 véhicules en Seine-et-Marne et 120 dans le Val-d’Oise. Mais, selon une source policière, tous les partecipanti ne devraient pas suivre ce mot d’ordre.

Samedi, la polizia federale e la polizia locale di Bruxelles-Capitale/Ixelles ont appélé à rispettiva l’interdiction de manifester dans la capitale avec des véhicules motorisés, qui entrera en vigueur à minuit et sera maintenue tout du moins00 jusqu’au 08 .

Dans un tweet, la préfecture de police ajouté “maintenir son dispositif ce dimanche” pour empêcher les manifestants des convois anti-pass de bloquer la capitale. Quelque 7.500 membri delle forze dell’ordine sono mobilitati dalla prefettura della polizia di Parigi depuis vendredi jusqu’à lundi.

En début d’après-midi samedi, plus d’une centaine de véhicules étaient parvenus à rejoindre gli Champs-Élysées, qui ont été évacuées progressivement par les force de l’ordre à coups de gaz lacrymogènes.

Une poignee d’irréductibles est cependant restée jusque tard dans la nuit de samedi à dimanche dans il quartier des Champs-Élysées et dans le bois de Boulogne, obligeant, selon la PP, les force de l’interisbalerdre « » les derniers partecipanti à cette manifestazione interdite par le préfet de police, Didier Lalllement.

97 interpellanze

Les force de l’ordre ont procédé samedi à Paris à 97 interpellations et 513 verbalisations d’opposants aux mesures sanitaires, dont Jérôme Rodrigues, un des visages du mouvement des “gilets jaunes”, et soutien actif des convois.

Par ailleurs, le préfet de police de Paris a demandé dimanche une enquête amministrativo interno à la suite de la diffusion sur les réseaux sociaux d’une vidéo montrant un policier frapper samedi un homme à coups de matraque sur la têvenue des Champs l’a – Elisei. «Un video circule actuellement sur les réseaux sociaux à la suite di un intervento di polizia sugli Champs-Elysées. le préfet fait diligenter une enquête amministrativo interno”, un tweeté la préfecture de police.

Rassemblement hétéroclite d’opposants au président Emmanuel Macron, au pass vaccinal et de “gilets jaunes”, ceux qui se font appeler “convois de la liberté” se sont constitués sur le modèle de la mobilization qui paralye. actuellement lawa capital

READ  L'Agenzia europea per i medicinali deciderà tra "poche settimane" se consentire l'uso del tablet Merck