Maggio 17, 2022

Laredazione.eu

Trova tutti gli ultimi articoli e guarda programmi TV, servizi e podcast relativi all'Italia

Certe applicazioni continueranno nel tuo surveiller même si vous rifiuta il tracciamento

Depuis la sortie d’iOS 14.5 ad aprile 2021, gli utenti di iPhone e l’iPad possono essere accettati o non più pubblicizzati dalle applicazioni. Battista «Trasparenza del monitoraggio delle app» (ATT), cette fonctionnalité a provoqué un tremblement de terre dans le milieu publicitaire, où l’on craignait un écroulement des revenus. À juste titre d’ailleurs, car seule une minorté d’utilisateurs accettano désormais les trackers.

Mais ce n’est pas parce qu’on rifiuta les mouchards qu’il n’y en a pas. C’est en effett l’amère conclusione à laquelle est parvenu un gruppo di chercheurs en sécurité qui un’analysé il codice e il comportamento delle applicazioni 1759 iOS avant et dopo la mise en œuvre de la fonctionnalité ATT.

Tout d’abord, les chercheurs costanti que le nombre de trackers intégrés dans les applis n’a presque pas changé. On est passé en moyenne de 3,7 à 3,6 et ce sont toujours les mimes qui figurent en tête de classiment : Apple, Google, Facebook, Alibaba… Après tout, l’espoir fait viver et Certains utilisateurs aiment peut-être les pub personalisées.

Ce qui est plus étonnant, c’est que Certaines applis transfèrent quand même des données, même si l’utilisateur a refusé le tracking. Et ces données pourraient bel et bien servir à établir une empreinte de l’appareil (“impronta digitale”) o un suivi de cohortes. Parmi ces données, on trouve notamment le nom du terminal, son modèle, l’opérateur, la langue et le fuseau horaire. Su peut égallement e trouver des identifiants spécifiques aux applications. Parmi i domini contattaci figure di Google, Apple, Facebook et Microsoft. Le «tecniche» dei tracker — crashlytics, app-measurement, ecc. — figurent en tête de classiment. Il primo tracker pubblicitario è Doubleclick de Google, rilevato sul 12% delle applicazioni.

Mais il ya encore pire : les chercheurs ont détecté neuf applications qui s’appuient sur des identifiants alternatives générés par Umeng, une filiale d’Alibaba. Une pratique qui est très probablement en conflit avec les règles d’ATT. Apple a été alerté à ce sujet en novembre 2021 et une enquête est en cours.

Les chercheurs concluent en estimant que l’ATT est non seulement une mesure imparfaite, mais elle pourrait même provoquer l’inverse de ce qui était prévu. Gli attori pubblicitari sembrano sviluppare strategie di contorno che rendono l’utilizzo delle applicazioni encore moins transparente qu’avant !

Fonte : Rapporto di studio

READ  Ce qui va changer per gli utenti di WhatsApp in aprile